Tout savoir sur le potager

Tout savoir sur le potager

Quel plaisir de cuisiner les légumes de son potager ! Avec un peu de méthode, vous ferez vos premières récoltes en un tour de main.

1 Installer un potager


Le premier potager

Cultiver un potager est assez facile. Si c'est votre "première fois", veiller à ne pas le surdimensionner, car il demande une attention régulière. Privilégier également l'efficacité en choisissant des légumes faciles à faire pousser : salades, pommes de terre, poireaux, haricots, tomates, courgettes...



Un potager au soleil, mais pas à tout vent

Le potager a besoin de six heures d'ensoleillement quotidien. Éviter les ombres portées des murs ou des arbres dont les racines viennent aussi épuiser les besoins en eau et en nourriture des cultures. Abriter votre potager des vents dominants par des haies (de 1.50 à 1.80 m de hauteur) ou des panneaux et claustras.



Bien travailler la terre

Presque toutes les terres peuvent produire des légumes. La terre idéale, bien équilibrée, est consistante mais filtrante, légèrement calcaire et riche en humus, avec juste ce qu'il faut de cailloux pour la drainer. 

On retrouve rarement une telle qualité sur son terrain, mais on peut améliorer son jardin au fil du temps, principalement par l'apport régulier de compost et en l'aérant. Surveiller aussi sa composition chimique : certains légumes poussent mieux en milieu acide, d'autres en milieu alcalin. Pour connaître ce taux d'acidité-alcalinité on trouve en magasin un coffret test mesurant le pH.
Optimiser l'organisation du potager

Le potager peut s'organiser en carrés ou en planches. Des plates-bandes symétriques rendent le travail plus aisé. Leur espacement doit être suffisant pour faciliter la circulation d'une personne avec une brouette. Chaque point doit pouvoir être atteint sans écraser la terre : une largeur d'environ 1.20 m, soit deux fois la longueur d'un bras, est suffisante. Si votre potager est grand, prévoyez un point d'eau en son centre.


Une règle d'or : la rotation

Pour éviter l'épuisement du sol, l'installation et la concentration de maladies et de ravageurs, il est vivement conseillé de procéder à la rotation des cultures. Quelle que soit la taille du potager, un même type de légumes ne se cultive jamais sur la même zone d'une année sur l'autre. Le plus simple est de connaître les différentes familles et d'en alterner la plantation.

  • Les légumes fruits : tomate, courgette, courge, aubergine, potiron, poivron...
  • Les légumes bulbes : oignon, ail, échalote...
  • Les légumes feuilles : épinard, betterave, chou, salade, poireau, cresson, mâche...
  • Les légumes racines : carotte, céleri, radis, navet...
  • Les légumes grains : pois, haricot, fève...

2 Le potager en carré

Le potager en carrés facilite la culture des salades, épinards, petits-pois, tomates... ainsi que des aromatiques.

Il demande très peu d'eau, optimise bien l'espace disponible et favorise le "100 % naturel", à condition de maîtriser quelques gestes simples.

  • Poser au sol un bac en bois. Les tranches des planches doivent être protégées du contact de la terre par un film en polyéthylène.
  • Remplir le bac avec du terreau horticole (quatre sacs de 50 litres).
  • Le diviser en quatre carrés égaux à l'aide de deux tasseaux en croix ou d'un cordeau.
  • Planter vos légumes en anticipant la règle de la rotation.
  • Éviter les choux ou les courgettes, trop encombrants.


Bon à savoir : dans un carré potager, il faut encore plus veiller à la qualité de la terre que dans un potager en ligne, car elle est très sollicitée par cette technique.
Quel potager en carré ?
Quel potager en carré ?

Un carré potager au sol permet de profiter de la terre du jardin, ce qui n’exclut pas de l’amender régulièrement. Les enfants aiment s’agenouiller pour y récolter fraises ou petit pois.


Le carré potager en hauteur, permet de jardiner sans se courber. Pour les personnes en fauteuil ou à mobilité réduite, le potager sur pied est idéal. Il peut aussi être déplacé voire rangé pendant la saison froide. Il requiert en revanche un peu de manutention pour le remplir de terre et l’amender chaque année.        


Vous disposez d’un balcon ou d’une terrasse et le rendu esthétique est important ? Le potager en espalier est fait pour  vous. Vous pourrez y laisser déborder des plants de capucins tandis que vos pieds de tomates pousseront fièrement. 
N’oubliez pas de planter les légumes exigeants (légumes et fruits surtout) en haut, là où la réserve de terre est la plus profonde.

3 Le rendement d’un potager

Que ce soit pour un potager linéaire, en carré ou en pot, les rendements sont plutôt importants.

  • 2 Kg de tomates peuvent être produits par un plant cultivé dans un pot de 3 litres.
  • 1m² suffit à produire 2 kg de haricots verts, 5 à 8 kg de courgettes et 3 à 5 kg de carottes par an.
  • 11Kg de fruits, de légumes ou de féculents peuvent sortir d'un mètre linéaire de terre : soit 1 kg d'épinards, 1 à 1.5 kg de fraises, 5 salades, 2 à 3 kg de navets, 500 g de petit-pois, 2 à 3 kg de poireaux, 1 à 2 kg de pommes de terre...

4 Les astuces pour réussir son potager

S'aider de la nature et des gestes ancestraux
S'aider de la nature et des gestes ancestraux

  • Apprendre à connaître les plantes protectrices : en retenant l'attention des nuisibles ou en les faisant fuir, elles mettent à l'abri de leur appétit vos légumes les plus sensibles.
  • S'allier aux prédateurs naturels : la mésange, la poule, le hérisson, les coccinelles... se délectent des insectes parasites, dont ils nous débarrassent.
  • Récupérer l'eau de pluie pour votre arrosage : c'est écologique et économique.
  • Pailler : diminue l'évaporation tout en protégeant efficacement le sol, notamment pendant l'hiver.
  • Nourrir les plantes avec du compost : c'est un engrais 100% naturel.
  • Cibler l'arrosage au pied des plantes, sans mouiller les feuilles : ainsi, on limite fortement le développement du mildiou.
  • Biner régulièrement : en aérant la terre, on favorise le passage de l'eau et faites remonter les parasites du sol, que les oiseaux s'empressent de venir manger.
  • Protéger les plantations avec des serres, des cloches et des tunnels : mis à l'abri, ils poussent plus vite.
  • Diluer du savon noir à 1% dans l'eau : sans danger, il protège les plants contre les pucerons.

Vous aurez besoin de ...