Tout savoir sur la douche à l'italienne

Tout savoir sur la douche à l'italienne

La douche à l'italienne est facile d'accès et offre un grand confort d'utilisation. Entre deux murs ou cloisons, et sans porte, elle procure un sentiment d'espace. Souvent entièrement carrelée des murs au sol, sa réalisation nécessite certaines précautions d'installation. Différentes solutions techniques existent pour qu'elle se fonde au décor, en toute étanchéité.

1 Qu’est qu’une douche à l’italienne ?

On entend souvent « douche à l’italienne » mais on ne sait pas vraiment ce que c’est.
A l’origine, c’est une douche sans receveur, mais aujourd’hui dans le langage commun une douche à l’italienne c’est :

  • Une douche ouverte

  • Une douche très large

  • Un receveur absent ou extra plat (sans marche ou extra plate)

La douche à l’italienne est une solution pratique et sécurisée, notamment pour les personnes à mobilité réduite et les enfants. Ses dimensions sur mesure (en angle, au centre en îlot, ou sous les toits en pente) lui permettent de s’adapter à tout type de salle de bains. Son entretien est facile car ses surfaces lisses et accessibles sont la garantie d’un nettoyage plus simple et rapide.

2 Les conditions à réunir pour installer sa douche à l’italienne

Un système d’évacuation adapté
La réalisation d’une douche à l’italienne nécessite de pouvoir encastrer un siphon et d’assurer une pente dans le sol pour l’écoulement de l’eau. Le receveur est ainsi non apparent car encastré dans le sol et carrelé.

  • Le siphon au sol doit avoir un fort débit et nécessite d’avoir de l’espace sous le receveur.

  • La canivelle, elle, permet d’avoir accès plus facilement à l’évacuation.
Pour un écoulement efficace, le diamètre de la bonde doit être d’au moins 90 mm et celui de la canalisation d’au moins 50 mm.

3 Les éléments pour composer une douche à l’italienne

Il existe quatre éléments essentiels qui composent la douche à l’italienne.
Le receveur (avec ou sans) Le receveur (avec ou sans)

Il peut être à carreler ou à poser (extra plat).

La paroi de douche La paroi de douche
Transparente, en brique de verre ou carrément absente, c’est elle qui donne la touche finale à votre installation.
La robinetterie La robinetterie
Encastrée ou apparente, elle fait couleur l’eau  à la bonne température.
Le carrelage de la douche Le carrelage de la douche
Il protège les murs et assure l’étanchéité. 

4 Les styles de douche à l’italienne

Avec des mosaïques qui rappellent le hammam, des effets bétons pour une salle de bain très contemporaine, des carreaux de pierres naturelles pour un effet naturel, la douche à l’italienne offre un large choix de styles à composer en fonction de ses goûts.

  • Adoptez des carreaux de tailles et formes différentes pour un effet des plus réussis.

  • Les matières permettent d’apporter un style unique à votre douche avec des carreaux en pierre, en résine ou à l’aspect métal, béton ou bois.

  • Coordonnez le sol et les murs : en utilisant les mêmes carreaux pour un style classique et harmonieux, ou jouant sur les contrastes pour un style décalé et moderne.

5 Installation de la douche à l’italienne

  • En construction neuve : On intègre directement les évacuations dans la dalle.

  • En rénovation : On crée une marche ou un podium pour faire passer les évacuations en dessous. Il est aussi possible de faire un coffrage autour des évacuations en les faisant passer sous le plancher.

Il existe 2 solutions pour que votre receveur soit imperméable aux infiltrations : 

  • La chape hydrofuge : avec un fond de douche synthétique et hermétique, elle doit respecter une pente de 1 à 3 % pour l’évacuation de l’eau. 

  • Le kit à carreler : la pente est déjà prévue, il suffit d’encastrer un receveur prêt à carreler et une bonde de douche.

Enfin, prévoyez de bien prendre des carreaux de petite taille (pour respecter la pente), antidérapants ou anti glissants pour plus de sécurité. Ceux-ci sont notés  A, B et C et de R9 à R13.

Vous aurez besoin de ...