Tout savoir sur l'éclairage dans la salle de bains

Tout savoir sur l'éclairage dans la salle de bains

L'éclairage de la salle de bains a plusieurs missions : il est indispensable pour voir ce que l’on y fait et doit également créer une ambiance agréable. Trois sources de lumière sont donc nécessaires : l'éclairage fonctionnel pour se maquiller ou se raser, l'éclairage général ou harmonieux pour éclairer l'intégralité de la pièce et enfin l'éclairage d'ambiance pour donner du cachet.

En France, la superficie moyenne des salles de bains est de 4 à 5 m². On l'occupe environ deux heures par jour, réparties entre le matin et le soir. Autant d’éléments à prendre en compte quand on pense l’éclairage. 

La majorité des salles de bains ne comporte pas de fenêtre. Lorsque la pièce bénéficie de la lumière du jour, il est rare qu'elle suffise aux heures d'utilisation. Dans les deux cas, l'éclairage artificiel joue un rôle prépondérant. 

  • Il éclaire.
  • Il influe sur notre humeur matinale.
  • Il met en valeur la salle de bains.

1 Les 3 types d’éclairages : fonctionnel, général et d'ambiance

Éclairage fonctionnel
Indispensable pour se préparer, l'éclairage fonctionnel se situe au-dessus du lavabo et près des miroirs. Le bon emplacement, la bonne puissance et une couleur proche de la lumière du jour sont nécessaires pour se raser, se maquiller et s'admirer avec précision !

Bon à savoir : au niveau du coin toilette, il s'agit avant tout de bien éclairer le visage. Placé trop haut ou trop bas, l'éclairage aura tendance à accentuer les cernes ou à créer des ombres blafardes.

L’éclairage fonctionnel répond à un usage précis. Souvent présenté sous forme d’appliques ou de spots encastrés au plafond ou dans l’armoire de salle de bains, il procure une lumière directe et précise, mais pas agressive pour autant. Un incontournable !

Les solutions :

  • La bonne puissance est de 500 lux minimum, 300 lm/m² minimum.

  • Une couleur proche de la lumière du jour pour un bon rendu des couleurs.

  • Les bons produits : appliques murales, hublots, réglettes, spots orientables... sans oublier l’éclairage intégré à l’armoire de toilette.
Éclairage général
Le plus souvent situé au plafond, l’éclairage général donne le ton de la pièce et permet d’y voir clair à toute heure. Pensez à bien installer cet éclairage pour éviter les coins sombres dans cette pièce où chaque cm² est utile.

Direct, il doit être doux et peu agressif pour ne pas vous éblouir le matin. Une luminosité discrète est propice à une ambiance relaxante.

Les solutions :

  • Un plafonnier.

  • Des spots en saillie ou encastrés en faux plafond.

  • Un variateur ou des solutions pilotables par télécommande pour jouer sur l’intensité lumineuse en fonction de l’ambiance désirée.
Éclairage d'ambiance
Cet éclairage donne du cachet et créer une atmosphère. C’est lui qui transforme votre salle de bains en pièce confortable où il fait bon se détendre.

Les solutions :

  • Des rubans led en petites touches, blancs ou colorés.
  • Des spots très ciblés.

Testez l’influence de la lumière sur l’ambiance de votre salle de bains à chaque moment de vie. Lumière douce pour vos instants de détente, lumière blanche pour le maquillage, jouez avec votre éclairage ! Intensité, couleur, chaleur, vous
pouvez choisir en fonction de vos envies pour créer tous les effets et atmosphères souhaités.

Bon à savoir : une lumière blanche procure un éclairage plus proche de la lumière du jour. Elle est donc tout indiquée pour un éclairage localisé dans la salle de bains. Une lumière jaune éclaire doucement le visage mais ne révèle pas les vraies couleurs. C’est une lumière plus appropriée pour l’éclairage général.

2 Miroir, lavabo et lumière

Lumière franche
La priorité : une lumière franche mais non éblouissante, un éclairage qui donne bonne mine.

L'idéal est de répartir plusieurs sources lumineuses autour du miroir et du lavabo.

Configuration parfaite pour se maquiller : deux spots qui se croisent au-dessus du lavabo. Les orienter vers le mur et non vers le bas.
60 W (pas plus) pour une lumière suffisante sans « écraser » le visage.

Intéressants également des hublots placés côte à côte au-dessus d'une vasque. Ils émettent un éclairage diffus qui flatte le teint, et donnent du caractère aux salles de bains les plus communes.
Miroir lumineux
Miroir lumineux
Le miroir lumineux : pratique, efficace et très décoratif.

  • Grand choix de formes : arche, carré, rectangulaire, ovale, en trapèze... fantaisie (étoile, vague...)
  • Types d'éclairages : spots halogènes, ampoules ou réglettes fluos, LED. 

Les spots peuvent être placés en bordure du miroir ou fixés dessus. Les autres types d'éclairages sont tous intégrés : dans la partie haute du miroir (à l'horizontale) ou sur les côtés (à la verticale).

Les miroirs existent à bord biseauté, poli, avec ou sans motif (sérigraphié, façon sablé/dépoli). Plusieurs modèles sont assortis d'une tablette en verre et les différentes largeurs proposées permettent d'adapter parfaitement le miroir à la largeur du meuble ou du plan de toilette.

3 Sécurité dans la salle de bains

Tous les locaux contenant une douche ou une baignoire sont définis à travers 3 volumes. Chaque volume implique des consignes de sécurité à respecter.
Volume 0 : C'est l'intérieur de la baignoire et de la douche.

  • Pour les douches à l'italienne, il faut projeter un volume au sol de 1,20 m par rapport à la colonne de douche, sur une hauteur de 0,10 m.

  • Tout appareillage électrique est exclu.

Volume 1 : Il monte jusqu'à 2,25 m au-dessus de la baignoire ou du receveur.

  • Sont autorisés les luminaires de classe 3 IP24 alimentés en TBTS (très basse tension) 12 V maxi.

Volume 2 : C'est tout ce qui se trouve jusqu'à 0,60 m de la baignoire ou du receveur de douche.

  • Sont autorisés les luminaires et sèche-serviettes de classe 2 IP24, alimentés en 230 V et les produits de volume 1.

    Après le volume 2, il n'y a plus de limitation.
Norme électrique
La norme NF C 15-100 prévoit la protection de l'installation électrique par un ou plusieurs dispositifs différentiels à haute sensibilité de 30 mA.

4 Ampoules et économies d’énergie

Miser sur les ampoules basse consommation, elles permettent de réduire la facture d'électricité, de façon significative, et durent longtemps.

  • Halogènes éco : 30% d'économie par rapport à une ampoule à incandescence standard
  • Fluocompactes (ampoules ou tubes) : 80% d'énergie économisée
  • LED : 90% d'énergie économisée

Une lumière jaune (halogène, fluorescente) éclaire doucement le visage mais ne révèle pas forcément les vraies couleurs. En se maquillant, l'effet peut être trompeur.

Une lumière blanche donne un éclairage plus franc, proche de la lumière du jour. De ce fait, les LED sont les ampoules les mieux adaptées à un éclairage localisé dans la salle de bains. Elles émettent une lumière douce à froide (proche de la lumière du jour) qui restitue bien les couleurs. La température de couleur, indiquée en Kelvins (de 5 500 à 6 500 pour la lumière du jour), ou l’Indice de Restitution des Couleurs (IRC) indiqué en pourcentage vous aideront à choisir la bonne ampoule pour votre salle de bains. 


Bon à savoir : chaque famille d'ampoules propose un grand choix de modèles à culots standards (à vis, à baïonnette) ou spéciaux (à broches) : G, GU, GY ou R7S.

Vous aurez besoin de ...

Pour visionner cette vidéo,
vous aurez besoin d'installer Flash Player :

Télécharger maintenant