Bien éclairer sa maison

Bien éclairer sa maison

Une bonne et belle lumière ne provient pas d'une source unique. En éclairage, la combinaison gagnante consiste à multiplier les luminaires : éclairage général, éclairage fonctionnel et éclairage de mise en valeur.

1 Les 4 modes d'éclairage

On distingue quatre principaux modes d'éclairage répondant chacun à des besoins distincts. Le but consiste à les répartir dans la pièce avec la juste intensité en fonction de vos activités.
Éclairage général
Éclairage général
Son rôle est d'apporter de la lumière à toute la pièce, d'où son autre appellation d'éclairage principal.

  • Il provient souvent d'un unique luminaire placé au plafond. 
  • Pour une plus grande efficacité, il est tout de même recommandé de multiplier les sources dans un volume important : appliques équipées d'ampoules à forte intensité, lampadaire orienté vers le haut, spots orientables
  • La possibilité de moduler la lumière apporte un confort supplémentaire.
Éclairage ponctuel
Éclairage ponctuel
Éclairant un espace bien défini, il peut servir à créer un îlot d'intimité dans une atmosphère feutrée.


  • Il est très facile à réaliser grâce au large choix de luminaires à fixer ou sur pied (comme, par exemple, un lampadaire de lecture).
Éclairage décoratif
Éclairage décoratif
Il met en valeur tableaux, gravures, bibelots, ou souligne un élément architectural. 


  • Cet éclairage directionnel permet de jouer avec les volumes, de modifier la perception de l'espace en optant pour des luminaires spécifiques, des spots équipés d'ampoules colorées, des lampes fantaisie...
Éclairage fonctionnel
Éclairage fonctionnel
Il est destiné à rendre plus confortables ou à sécuriser les différentes activités de la maison : cuisiner, écrire, lire, faire sa toilette...


  • Il englobe les éclairages techniques adaptés à la salle de bains, à la cuisine, aux lieux de passage (entrée, couloir, escalier), à l'atelier, au garage et aux rangements.

2 La lumière dans chaque pièce

Les grands principes établis, il s'agit maintenant de placer les bonnes lumières au bon endroit. 
Pour chaque pièce, privilégiez l'efficacité et créez l'ambiance qui vous convient.
L’éclairage dans le séjour L’éclairage dans le séjour
En éclairage principal, le lustre ou la suspension reste le grand classique. 


  • Pour une ambiance plus cocooning, on peut lui préférer des appliques ou un lampadaire à variation de lumière. De manière générale, pour un éclairage puissant, il faut privilégier les ampoules halogènes. 
  • Pour un éclairage d'ambiance plus relaxant, choisir ou des ampoules à lumière chaude (2 700 K) ou des modèles puissants, halogènes ou LED, associés à un variateur de lumière. 
  • Prévoyez en plus une ou deux lampes à poser, diffusant une lumière chaude pour le coin salon ou bureau.
L’éclairage dans la cuisine L’éclairage dans la cuisine
La lumière doit y être assez puissante, fournie par un plafonnier, une suspension (si le plafond est assez haut) ou des spots encastrés dans un faux plafond.

L'idéal est d'utiliser des ampoules de type LED ou halogène émettant une lumière froide supérieure à 4 000 K.

  • Pour un éclairage localisé, installez au-dessus du plan de travail, sous caisson, des bandeaux lumineux, des spots ou des réglettes. Ils gommeront les zones d'ombre gênantes ou présentant un risque potentiel. 
Il existe des modèles extraplats de réglettes à LED et des rubans lumineux à installer sous caisson, parfaits pour un éclairage invisible. 
  • Pour éclairer l'espace repas, une suspension rendra l'endroit plus convivial.
L’éclairage dans la chambre L’éclairage dans la chambre
L'éclairage d'ambiance doit être suffisant, tout en restant doux. 
Au choix : appliques, suspension ou grosse lampe sur pied équipée d'une ampoule de puissance moyenne.

  • L'éclairage de chevet doit permettre de lire sans déranger son partenaire. De chaque côté du lit, vous pouvez poser une lampe de table ou une liseuse à bras articulé. 
  • Une autre solution consiste à encastrer des spots dans la tête de lit. Pour un bon confort visuel, choisissez une lumière d'un blanc chaud : ampoule fluorescente, LED. 
  • Dans les chambres d'enfant, l'éclairage ponctuel varie en fonction de l'âge : lampe ludique et veilleuse pour les petits, lampe de bureau ou lampadaire pour les plus grands. Il est vivement conseillé d'opter pour les ampoules LED ou à économies d'énergie afin d'éviter les brûlures.


L’éclairage dans la salle de bains L’éclairage dans la salle de bains
L'éclairage principal est indispensable (plafonnier ou spots) ainsi que celui du miroir. 


  • Pour celui-ci, la lumière doit être bien répartie tout autour à l'aide d'appliques, de spots ou de réglettes. Le meilleur résultat s'obtient en privilégiant les côtés. 
  • Pour la douche, le spot à encastrer est parfait pour allier confort et sécurité.
L’éclairage dans les rangements


Les éclairages d'appoint facilitent l'accès aux placards, penderies, dressing et même aux tiroirs. 
Ils ont la forme de réglettes ou de petits luminaires de formes diverses à coller ou à visser. 

  • Mobiles, ils sont pratiques pour farfouiller à l'intérieur du rangement si nécessaire. Certains fonctionnent sur piles. 
  • Les appliques orientables sont destinées aux tableaux ou autres bibelots. Il existe des modèles à pince, qui s'accrochent d'un simple geste, et des versions à visser. 
  • Pour éviter toute émission de chaleur, ces luminaires sont en général équipés de LED.
L’éclairage dans les rangements

3 Le trajet de la lumière

Apprenez à diriger vos éclairages pour plus d'efficacité ou pour créer des effets.


Éclairage direct Éclairage direct
  • Avec un éclairage direct, issu d'un plafonnier, d'un spot, d'une lampe de bureau... plus la source est éloignée du sujet, plus le spectre est large. 
Éclairage indirect Éclairage indirect
  • L'éclairage indirect est orienté vers une surface réfléchissante : mur, plafond, plateau de table... 
  • La lumière est douce, avec moins d'ombres portées. 
  • Elle s'obtient avec des luminaires à réflecteur opaque ouverts vers le haut, avec des ampoules à calotte argentée... 
  • Attention toutefois aux surfaces brillantes qui peuvent éblouir.
Éclairage mixte Éclairage mixte
  • L'éclairage mixte divise la lumière en deux parties, directe et indirecte à faisceaux lumineux hauts et bas. 
  • Cela évite les différences marquantes. 
  • Les abat-jour et certaines appliques produisent cet effet visuellement esthétique.

4 Choisir les bonnes ampoules

La qualité des éclairages dépend aussi du flux lumineux et de la température de couleur des ampoules employées.

  • Le flux lumineux, exprimé en lumens, traduit l'intensité du rayonnement. Ainsi, entre une ampoule fluorescente, une LED et une halogène éco fournissant chacune l'équivalent de 60 W d'une lampe à incandescence, celle qui produit le plus de lumens est la plus efficace. 
  • La température de couleur, mesurée en kelvin (K), procure des sensations différentes selon qu'elle tire vers le chaud ou le froid. 

Entre 2 500 et 2 700 K, la lumière, dite « chaude », est particulièrement adaptée aux pièces à vivre. Entre 4 000 et 6 500 K, on parle de lumière froide, parfaite pour les éclairages fonctionnels.

Vous aurez besoin de ...