9 astuces pour relooker ses meubles

9 astuces pour relooker ses meubles

Parfois, il suffit d’un coup de peinture et d’une bonne idée pour relooker un meuble défraîchi ou chargé de souvenirs mais plus vraiment tendance. Voici quelques conseils pour réussir vos premiers relookings et remettre au goût du jour vos meubles préférés. Mais attention, vous risquez d’y prendre goût !

1 Sélectionnez le bon meuble

En théorie, tous les meubles peuvent être relookés. Et si vous avez une idée précise en tête, lancez-vous bien sûr. Mais en cas de doute, voici quelques grands classiques du relooking pour vous aider à choisir un meuble qui sera pile dans l’air du temps :

  • Les meubles aux lignes très simples, parfaitement intemporels, sans moulures, sans courbes : selon la finition, ils prendront un style campagne, pop, vintage ou même contemporain. Misez sur les armoires, les bibliothèques, les tables, les consoles…

  • Les meubles années cinquante : ils sont pile dans la tendance et se mixent parfaitement avec le style scandinave ou bohême ou pop. Foncez sur les enfilades basses, les vaisseliers, les petites tables, les étagères qui mixent bois et métal…

  • Les meubles industriels : eux aussi se mixent volontiers avec du mobilier contemporain, des meubles de brocante et même une déco très cosy façon pub à l’anglaise. Misez sur les meubles de métier, les luminaires et tout le mobilier en métal.
  • Le mobilier façon XVIIIe siècle : s’il n’est pas trop chargé, ses rondeurs et ses moulures donneront du caractère à votre déco. La bonne idée ? L’alléger avec une peinture dans l’air du temps : un crème, un blanc, un pastel ou un noir mat. Privilégiez les armoires, les têtes de lit, les commodes, les buffets…

2 Choisissez entre décapage ou sous-couche

Avant qu’il n’arrive entre vos mains, votre meuble a eu une vie. Pour lui en offrir une seconde, il vaut mieux le remettre à nu. Pour une finition qui laisse les veines du bois visibles, il est même indispensable de le décaper :
  • s’il est ciré, un décireur suffira
  • s’il est verni ou peint, vous devrez passer par la case décapage : au papier de verre, au décapeur thermique ou au décapeur chimique (une pâte qui ramollit vernis et peintures pour que vous puissiez la gratter). Une fois décapé, vous pouvez apporter n’importe quelle finition à votre meuble et elle durera dans le temps. Cela vaut aussi pour les meubles en métal.

Si vous souhaitez peindre votre meuble, vous pouvez sauter la phase décapage et préférer une sous-couche. La sous-couche est une peinture qui s’accroche sur n’importe quel support (vieille peinture, vernis, métal brut, bois, contreplaqué, PVC…) et permet ensuite de peindre normalement, avec une bonne adhérence.

3 Sublimez le bois

Si vous avez la chance d’avoir un beau meuble en bois, vous aurez sans doute envie de mettre en valeur sa matière.
En ce moment, on aime :

  • les meubles en bois clair pour l’esprit scandinave ou minimaliste contemporain
  • les finitions exotiques très foncées, façon wengé ou acajou
  • les teintes « entre-deux » aux teintes chaudes qui ne conviennent que pour les meubles très légers comme les tables années cinquante ou les petites étagères murales.

Si le bois est beau et que sa couleur vous convient, vous pouvez vous contenter de le cirer pour le protéger ou de le vernir pour un usage plus intensif.

A noter : il existe des vernis incolores brillants mais aussi mats.
Si vous souhaitez modifier la teinte du bois tout en laissant le veinage visible, vous pouvez opter pour les cires teintées, les lasures ou les vernis teintés. En plus des couleurs naturelles du bois, vous pouvez aussi vous amuser avec un blanc cérusé ou des lasures de couleurs (rouge, vert, bleu, pastel…).

4 Repeignez pour s'ouvrir toutes les possibilités

Quelle que soit la matière de base de votre meuble, métal, bois, PVC, aggloméré, il peut être repeint pour changer de style en un instant.

Votre meuble est décapé ou sous-couché ? Il est alors prêt à changer de peau. Pour la peinture, vous aurez l’embarras du choix. La couleur est évidemment la question principale, mais pensez aussi à la finition qui joue un grand rôle. Mat, satiné ou laqué ? Votre meuble n’aura pas la même apparence à l’arrivée.

Les métallisés (doré, cuivré, argenté) peuvent donner à votre meuble le premier rôle.

Vous pouvez aussi mixer les peintures et créer des motifs avec du ruban à masquer. Les motifs géométriques en pastel ont la cote. Les larges rayures peuvent donner de la personnalité à un meuble banal. Les dégradés de couleur façon tie and dye aussi, mais ils sont plus techniques à réaliser.

En général, comptez deux couches pour une finition parfaite.

5 Trouvez la couleur idéale

Parfois, on a une couleur en tête mais impossible de la trouver en rayon. Le parfait orange brique que vous cherchez est moins rouge que celui-ci, plus jaune que celui-ci, plus doux que celui-ci… Et si vous testiez la machine à teinter ?

Il suffit de venir en magasin avec un échantillon de couleur et on vous crée la couleur dont vous rêvez !

Votre échantillon peut être un morceau de vieux meuble, un morceau de tissu, une page de magazine… C’est immédiat et le coût reste raisonnable. Parlez-en au rayon peinture de votre magasin Leroy Merlin.

6 Osez le papier peint

Le papier peint est un moyen rapide et pas cher pour donner une nouvelle allure à un meuble. Tête de lit, dessus de table ou de chaise, commode ou armoire, vous pouvez recouvrir n’importe quel meuble, complètement ou en partie.

En ce moment, on aime :

  • Les géométriques qui se mixent avec le scandinave ou les années cinquante
  • Les papiers végétaux, comme les palmes, qui nous réconcilient avec des styles plus précieux (Art Déco par exemple)
  • Les imprimés de matières en trompe l’œil : bois blanchi, brique, marbre…
  • Le Liberty pour les chambres


Une fois le papier appliqué, si le meuble est très utilisé (tiroirs, chaises, tête de lit), vous pouvez appliquer plusieurs couches de vernis incolore pour le protéger.

7 Soignez la quincaillerie

On sous-estime souvent l’importance de tous les éléments de quincaillerie pour donner un style à un meuble. Les poignées pour une commode, une armoire ou même des éléments de cuisine, c’est fondamental !

Il suffit parfois de remplacer des éléments moulurés dorés par de jolis boutons émaillés, des coquilles en métal ou de simples boutons en bois pour que votre meuble fasse instantanément un voyage dans le temps et se retrouve au goût du jour.

8 Lancez-vous dans la tapisserie

Pour relooker un fauteuil, un coup de peinture c’est bien. Un nouveau tissu c’est mieux. Et contrairement aux idées reçues, ce n’est pas si compliqué de retapisser un fauteuil si l’assise est en bon état.

Un marteau ou une solide agrafeuse, un joli tissu et c’est parti. Il ne vous reste plus qu’à choisir le tissu qui ira avec le style de votre maison : un lin intemporel, un doré soyeux précieux, un motif géométrique arty ?

9 Faites votre planning

Le relooking appartient à la catégorie des travaux « rapides ». Mais cela ne signifie pas qu’en un clin d’œil, tout est fait. La préparation peut être longue si vous devez décaper. Et souvent on oublie que la peinture doit sécher, en général 6 heures entre chaque couche.

Si vous devez donc passer une sous-couche et deux couches de peinture, prévoyez les temps de pause entre chaque application. Si vous en avez pour moins de 3 h effectives, vous aurez peut-être en effet besoin de 2 jours pour tout terminer. Mais à la fin quel plaisir de donner une nouvelle vie à votre meuble préféré !

Vous aurez besoin de ...