Remplacer une fenêtre

Cours en ligne

Validé par Jean-Michel H

Spécialiste Menuiserie Leroy Merlin

De vieilles menuiseries qui ferment mal, une isolation défectueuse… Il est temps de changer de fenêtres ! Profitez-en pour renforcer la sécurité au niveau des ouvertures et rehausser l’esthétique de votre façade.
Première question à vous poser avant de vous lancer : faut-il remplacer la fenêtre entière, bâti compris, ou bien pouvez-vous vous contenter d’une dépose partielle ?
Tout dépend de l’état de votre installation et de vos attentes. Pour faire le bon diagnostic, suivez-nous !

Avant de se lancer

  • 1. Démarches administratives
  • 1. Démarches administratives
    • Le Plan local d’urbanisme de chaque commune réglemente sur son territoire les couleurs des façades, afin d’encadrer et de protéger l’aspect de l’habitat d’un quartier, d’un hameau ou de la commune toute entière. Renseignez-vous auprès du service d’urbanisme de votre mairie pour connaître les éventuelles contraintes à respecter en matière de fenêtres.
  • 2. Réglementation
  • 2. Réglementation
    • Référez-vous aux règles de l’art (normes, DTU, règles professionnelles, etc.), consultables sur afnor.org.

    • La performance thermique des fenêtres s’exprime par la valeur Uw (« w » pour window, « fenêtre » en anglais). Plus le coefficient est élevé, meilleure est la performance. La réglementation thermique des bâtiments existants impose pour toutes les fenêtres etportes-fenêtres de plus de 0,5 m² des valeurs de Uw ≤ 2,6 pour les modèles coulissants et Uw ≤ 2,3 pour tous les autres types.

    • Pour une meilleure garantie de performance, choisissez un modèle certifié NF.

    • Prévoyez l’évacuation des déchets du chantier (tri sélectif dans votre commune).

  • 3. État des lieux, diagnostic, faisabilité
  • 3. État des lieux, diagnostic, faisabilité
    • En premier lieu, déterminez si vous devez remplacer toute la fenêtre (dormant et ouvrant) ou bien si vous pouvez vous contenter d’une pose dite « en rénovation ».
      - Si vos anciennes menuiseries sont dégradées, la dépose totale est nécessaire. Vous pouvez vérifier leur état en sondant à plusieurs endroits avec un tournevis : s’il s’enfonce, c’est que le bois est trop abîmé. Le remplacement complet d’une fenêtre peut entraîner des travaux importants, avec quelques reprises de maçonnerie, de peinture ou de tapisserie sur le mur.
      - Pour une mise en œuvre plus simple, optez pour une dépose partielle, qui consiste à poser la nouvelle fenêtre avec son cadre sur l’ancien cadre. Cette technique n’est possible qu’avec un ancien dormant en bois, car un dormant de rénovation ne peut pas être vissé sur de l’alu ni sur du PVC.Le principal inconvénient de cette méthode est de réduire l’ouverture (10 % environ),et donc l’entrée de lumière.

    • Il existe différentes techniques de pose d’une fenêtre, essentiellement liées à la date de construction de votre logement. En cas de remplacement complet, vous serez tenu par la méthode utilisée pour votre ancienne fenêtre.
      - La pose « en applique » est la plus utilisée depuis 1970: le bloc-fenêtre, composé du bâti et des vantaux, est posé directement contre le mur du côté de l’isolation : intérieur ou extérieur ;
      - La pose « en tunnel » concerne les maisons construites avant 1920, ou bien les fenêtres sans cadre dans le cas du neuf : la fenêtre est posée dans l’épaisseur du mur.
      - La pose « en feuillure », concerne la période intermédiaire : le dormant de la fenêtre est encastré dans la feuillure de l’ancien mur, ce qui optimise la surface vitrée par rapport à la pose en tunnel.

      Tout savoir sur les poses de fenêtre

    • Prenez précisément vos mesures. Dans le cas d’une dépose totale, les mesures dépendent du type de pose :
      - Pour une pose classique en tunnel, mesurez la hauteur et la largeur du tableau, ainsi que la profondeur de l'ouverture ;
      - Pour une pose en applique, mesurez la hauteur et la largeur de tableau, l'épaisseur du doublage (plaque de plâtre, isolant…)et la hauteur sous plafond (en cas de volet roulant intégré)
      - Pour une pose en feuillure, mesurez la hauteur du tableau, la hauteur et la largeur de fond de feuillure et la profondeur de feuillure.

    • Dans tous les cas, mesurez également la hauteur de l’allège (partie du mur située entre le sol et l’appui de la fenêtre), pour permettre au fabricant d’installer la poignée de votre fenêtre à la bonne hauteur.

    • Une dépose partielle demande simplement un relevé avec hauteur et largeur de passage, et hauteur d’allège. Vérifiez aussi les aplombs verticaux ou horizontaux. S’ils ne sont pas corrects, vous devez les reprendre.

    • Prenez toujours vos mesures en deux points différents, et retenez la plus petite mesure.

    • Si vous avez l’intention d’appliquer une finition (briquette, crépi, peinture…) sur vos murs, y compris le pourtour des fenêtres, tenez compte de l’épaisseur du revêtement dans la prise des dimensions.

      Prendre les mesures pour mes fenêtres
  • 4. Précautions avant les travaux
  • 4. Précautions avant les travaux
    • Suivez les prescriptions des fabricants.
  • 5. Choix des solutions
  • 5. Choix des solutions
    • Choisissez le type de fenêtre, fonction du mode d’ouverture :
      - La fenêtre « à la française » est la plus courante, avec les deux battants (ou « ouvrants ») maintenus par des charnières sur les côtés ;
      - L’ouverture à abattant bascule vers l’intérieur, et nécessite peu d’espace de dégagement ;
      - L’ouverture oscillo-battante est une combinaison des deux précédentes techniques : idéal pour alterner aération maximale et ventilation en toute sécurité ;
      - Les fenêtres coulissantes présentent l’avantage d’un encombrement nul, mais l’ouverture est réduite.

    • Côté matériaux, quel que soit le type de pose, vous avez le choix :
      - Le PVC présente le meilleur rapport qualité-prix, avec l’avantage de nécessiter très peu d’entretien ;
      - L’aluminium, le plus coûteux, offre un grand choix de coloris, et, grâce à des profils plus fins, une plus grande surface vitrée ;
      - Le bois, d’un coût intermédiaire, est un matériau noble et chaleureux, aux excellentes performances thermiques et acoustiques ;
      - Les fenêtres mixtes, bois en intérieur /aluminium en extérieur,permettent de tirer le meilleur parti de ces deux composants.

    • Profitez du remplacement de votre fenêtre pour choisir un vitrage adapté à vos besoins : double, voire triple. Pour de bonnes performances thermiques, il vous faudra au minimum un vitrage d’épaisseur 4/16/4. Pour une isolation acoustique efficace, choisissez un double vitrage asymétrique de type6/18/4.

      Bien choisir sa fenêtre ou porte-fenêtre
coursLibelle

1 étape pour tout savoir

Pour aller plus loin