Accueil > Campus > Cours de bricolage en ligne > Préparer et enduire les murs

Préparer et enduire les murs

Cours en ligne Existe aussi en cours en magasin

Validé par Jean-Michel H

Spécialiste Peinture Droguerie Leroy Merlin

Vous voulez un résultat parfait ? Une seule méthode, un seul conseil… Avant de saisir votre pinceau ou votre rouleau, préparez un support parfaitement plan, lisse et homogène. C’est l’assurance d’une finition irréprochable.

De l’application d’une sous-couche, en passant par l’enduisage, nous sommes à vos côtés pour que chaque étape soit un vrai jeu d’enfant !

Avant de se lancer

  • 1. Démarches administratives
  • 1. Démarches administratives
    • Aucune
  • 2. Réglementation
  • 2. Réglementation
    • Référez-vous aux règles de l’art (normes, DTU, règles professionnelles etc) consultables sur www.afnor.fr
  • 3. État des lieux,diagnostic, faisabilité
  • 3. État des lieux,diagnostic, faisabilité
    • Sondez les murs avec un manche d’outil pour traquer les zones de décollement de l’enduit. Marquez les cloches qu’il faudra déshabiller intégralement.

    • Avec une lumière rasante, repérez les parties en creux ou les reliefs qu’il faudra combler ou poncer.

    • Prévoyez toujours largement le temps consacré à la préparation du fond, qui amène parfois de mauvaises surprises. Il faut aussi compter avec le temps de séchage de l'enduit ou de l’apprêt qui doivent être parfaitement secs lors l’application de la peinture finale.
  • 4. Précautions avant travaux
  • 4. Précautions avant travaux
    • Déconnectez la pièce de toute source électrique (prises et circuit d’éclairage) en agissant sur les disjoncteurs correspondants. Tirez un prolongateur depuis un autre circuit pour pouvoir vous éclairer et brancher les machines éventuelles. Démontez les capots des prises et interrupteurs et protégez l’intérieur avec du ruban de masquage.

    • Protégez soigneusement la pièce. Le ponçage produit beaucoup de poussière et il vaut mieux couvrir le sol et les meubles (si ces derniers n’ont pas été évacués) avec des bâches en plastique bien collées. Collez également une bande adhésive de masquage sur les cadres des fenêtres et l'huisserie des portes, sur les plinthes et toutes parties restant en place.

    • Arrachez les crochets, chevilles et clous.

    • Si de gros travaux d’enduisage s’imposent, arrachez les plinthes et autres baguettes de finition (chambranles, couvre-joints, champlats, cimaises…). Vous les reposerez le moment voulu ou les remplacerez par des neuves.

    • Prévoyez un masque protecteur en cellulose couvrant le nez et la bouche pour éviter de respirer trop de poussière lors du ponçage.

    • Protégez le sol avec une bâche plastique.

    • Prévoyez des gants de protection.


  • 5. Choix des solutions
  • 5. Choix des solutions
    Les enduits

    • L’enduit de rebouchage : généralement en poudre à gâcher à l’eau, choisissez-le à base de ciment pour les murs en béton ou ciment, à base de plâtre pour les murs déjà enduits.

    • L’enduit à prise rapide, prêt à l’emploi, en tube ou en pot, rebouche simplement les petits trous.

    • L’enduit de lissage, pour les couches jusqu’à 3 mm : choisissez un enduit en poudre à gâcher dans l’eau ou en pot, à appliquer à la spatule large en couches croisées. Le ponçage sera important entre chaque couche et surtout avant peinture.

    • L’enduit de garnissage : pour les couches épaisses et le bouchage des lacunes, il s’étale en plusieurs couches, de la même façon que le précédent. Pour les couches fines, utilisez un enduit en pot à appliquer au rouleau structuré et à lisser à la spatule spéciale.

    Les armatures

    • Les fissures importantes doivent être armées d’un calicot qui empêchera leur réapparition.
      - Les modèles en papier armé se noient dans la première passe d’enduit et sont aussitôt recouvertes d’une seconde.
      - Les versions en résille autocollante peuvent se poser « à sec » en travers de la fissure, et seront noyées dans l’enduit en une seule passe.

    La sous-couche


    • L’apprêt, ou encore primaire, doit être choisi en fonction de plusieurs critères : la nature du support, son état et les différences de teintes éventuelles. Le plus simple et le plus efficace consiste à choisir une sous-couche garnissante et bouche-pores qui ainsi conviendra à tous les fonds, même s’il reste différentes densités sur le mur à peindre.

      Lire l'article : Bien choisir sa sous-couche intérieure

    Les toiles ou voiles de verre

    • Solution facilitante, ces toiles tissées ou non se collent simplement sur le support (après lessivage éventuel) avec une colle spéciale en pot. Elles offrent une grande résistance à la fissuration et parviennent à dissimuler des défauts importants. Elles se peignent directement ou peuvent être enduites d’une couche de lissage pour un effet parfaitement régulier.

      Lire l'article : Tout savoir sur les revêtements à peindre
coursLibelle

2 étapes pour tout savoir

Pour aller plus loin