Accueil > Campus > Cours de bricolage en ligne > Poser du parquet ou un sol stratifié

Poser du parquet ou un sol stratifié

Cours en ligne Existe aussi en cours en magasin

Validé par Alain M

Spécialiste Carrelage Parquet Leroy Merlin

Vous voulez poser du parquet en bois ou en stratifié ? Rien de plus simple, c’est un revêtement qui se pose facilement et dans toutes les pièces. Un seul conseil pour un résultat parfait… Bien préparer ses travaux !

Nous vous recommandons de choisir un parquet massif en bois exotique pour la cuisine ou la salle de bain. Pour un salon, une chambre ou un couloir, tous les types de parquets conviennent.

A chaque surface son type de pose ! On privilégiera la pose clouée sur solives ou lambourdes, la pose collée sur une chape ou des panneaux contreplaqués et la pose flottante sur un ancien revêtement.

Vous êtes prêt à vous lancer ? On vous suit !

Avant de se lancer

  • 1. Réglementation
  • 1. Réglementation
    • Référez-vous aux règles de l’art (normes, DTU, règles professionnelles, etc.), consultables sur afnor.org

    • La norme NF EN 13-756 définit le terme parquet. Il désigne un revêtement de sol constitué de bois dont la couche d'usure est de 2 mm ou 2.5 mm.
  • 2. État des lieux, diagnostic, faisabilité
  • 2. État des lieux, diagnostic, faisabilité
    • Calculez la surface de la pièce concernée. Si la pièce n’est pas rectangulaire, divisez-la en plusieurs rectangles, mesurez-les puis additionnez-les.

      Outil : calculez la quantité de parquet nécessaire
      Outil : configurez votre sol stratifié

    • Quelle que soit la pose choisie, classique ou plus complexe (en chevrons par exemple), il faut prévoir une quantité de parquet supérieure de 10% à la superficie du sol.

    • Faites un calepinage qui placera les lames parallèles au plus grand côté de la pièce ou dans le sens de la lumière naturelle.

    • Le parquet doit être entreposé, une semaine avant la pose, dans la pièce concernée, à température ambiante, sur une palette. Cela permettra au bois de s'adapter au taux d'humidité de la pièce.

    • Étudiez votre sol.
      - Il doit être propre et sec. Enlevez la poussière ou la colle d’un ancien revêtement par exemple.
      - Il doit être bien plan et régulier. Si ce n’est pas le cas, vous devrez utiliser un enduit de ragréage.

    • Si vous choisissez un parquet massif, la pose sur lambourdes entraîne une surélévation du niveau du sol (entre 50 et 100 mm) qui est à prendre en compte lors de travaux de rénovation.
  • 3. Précautions avant les travaux
  • 3. Précautions avant les travaux
    • Suivez les notices de montage et les prescriptions des fabricants.

    • Le parquet et le stratifié étant sensibles à l’humidité, assurez-vous que les plâtres et enduits sont secs.

    • Si votre support est une chape de ciment réalisée récemment, le DTU préconise un temps de séchage de 1 semaine et demi par centimètre de chape. Prévoyez ce délai dans votre planning.

    • Vérifiez le taux d’humidité de votre pièce. Au-delà de 3%, prévoyez d’installer un film d’étanchéité sous le parquet.

    • Pour ne pas vous blesser lors de la pose, utilisez des genouillères.
  • 4. Choix des solutions
  • 4. Choix des solutions
    • Selon les poses
      Un parquet à clouer demande une pose traditionnelle. Elle se réalise sur lambourdes pour une pièce en rez-de-chaussée ou sur solives pour un étage. Elle concerne uniquement les parquets massifs.

      Bien choisir son sol en bois

    • Le parquet collé est une technique de pose classique qui ne présente pas de vraies difficultés. Il peut être posé sur de nombreux supports (même sur un ancien carrelage, par exemple), à condition que ces derniers soient secs et sains.
      Seul le parquet collé est envisageable pour les pièces équipées d’un chauffage au sol.
      Ce type de pose permet d’utiliser plusieurs types de parquets (massifs, contrecollés).
      Dans une pièce humide, la pose collée est obligatoire, avec des bois exotiques résistant très bien aux projections ou à la vapeur d’eau.

    • La pose de parquet flottant est très simple notamment avec la version clipsable. Vous pouvez installer ce type de parquet directement sur un ancien revêtement, un autre plancher ou faux plancher de panneaux de bois reconstitués, du béton surfacé ou avec une charge.
      Le sol doit être parfaitement plan. Moins résistant qu’un parquet en bois massif, il est à privilégier dans les pièces peu passantes comme les chambres.

    • Le choix d’un sol stratifié présente deux avantages par rapport à la pose d'un plancher en bois massif. Il se pose facilement par clipsage des lames. Et l'assemblage ne nécessite pas de colle, donc pas de temps de séchage !

      Tout savoir sur les stratifiés

    • Les plinthes sont un élément de finition incontournable, et se posent de deux façons.
      - La pose par collage est simple et rapide, grâce à l’application d’une colle mastic, néoprène ou même en utilisant un adhésif double face.
      - La pose à clipser offre des avantages : vous pourrez retirer facilement la plinthe si vous souhaitez repeindre les murs, faire passer des câbles dedans, et elle ne risque pas de se décoller avec le temps.

    • Ne négligez surtout pas le choix de la sous-couche. Celle-ci améliorera les caractéristiques thermiques, phoniques et acoustiques de votre parquet ou stratifié.
coursLibelle

3 étapes pour tout savoir

Pour aller plus loin