Poser du lambris

Cours en ligne Existe aussi en cours en magasin

Validé par Jean-Michel H

Spécialiste Menuiserie Leroy Merlin

Quels sont les avantages du lambris ? Il est facile à poser et il peut corriger des murs qui ne sont pas droits.
L’étape importante de la pose est la mise en place de l’ossature sur laquelle va venir reposer le lambris. Composée de tasseaux, préalablement fixée sur un support (mur, plafond), elle a l’avantage de pouvoir venir corriger l’angle d’un mur. Vous devrez donc bien préparer et adapter l'ossature aux contraintes de votre mur.
Mettre en place l’ossature nécessite également de déterminer le sens et le type de pose. On vous donne toutes les clés pour y parvenir facilement.

Vous voulez une solution ultra rapide ? Bon à savoir, le lambris pvc peut être collé directement sur le mur.

Avant de se lancer

  • 1. Réglementation
  • 1. Réglementation
    • Référez-vous aux règles de l’art (normes, DTU, règles professionnelles, etc.), consultables sur afnor.org
  • 2. État des lieux, diagnostic, faisabilité
  • 2. État des lieux, diagnostic, faisabilité
    • Vérifiez la nature du support pour déterminer le type de fixation (collée ou vissée). La pose sur ossature présente l’avantage de laisser un vide entre le support et le lambris, pour poser un isolant, faire passer des câbles électriques, encastrer des prises ou des points lumineux, etc.

    • Déterminez à l'avance le sens de pose :

      - A l’horizontale pour élargir la pièce.
      - A la verticale pour donner de la hauteur.
      - En diagonale pour donner de l’originalité à une pièce (ce type de pose entraîne plus de sciage donc plus de chutes).

    • Prévoyez le positionnement de votre ossature :

      - les tasseaux doivent toujours être posés perpendiculairement aux lames. Par exemple, vos tasseaux seront fixés à la verticale si vous choisissez une pose horizontale.
      - vos tasseaux seront fixés à l'horizontale si vous choisissez une pose verticale et au choix si vous optez pour une pose en diagonale.

    • Pour évaluer le nombre de tasseaux nécessaires, réalisez un dessin précis de vos murs en repérant les fenêtres, portes, etc.

      - Prévoyez 50 cm d’écart maximum entre chaque tasseau en laissant 5 centimètres en périphérie du support pour laisser passer l’air.

    • Évaluez la quantité de lambris à prévoir, en calculant la superficie des murs (moins la surface des ouvertures). Prévoyez un demi, voire un paquet supplémentaire pour les coupes. En cas de pose en diagonale, dessiner les lames sur les murs facilitera le calcul du nombre de paquets.
  • 3. Précautions avant les travaux
  • 3. Précautions avant les travaux
    • Pour poser l’ossature, le mur doit être complètement plan. Contrôlez-le avec précision à l'aide d'un niveau ou un fil à plomb.

      - Si le support présente des bosses juste à l'emplacement d’un tasseau, poncez le bois de celui-ci pour l’ajuster.
      - Si le support n'est pas plan, utilisez des cales entre le tasseau et le mur pour rattraper les écarts.

    • Si des plâtres ou des enduits ont été repris, il est impératif d’attendre le séchage complet du support.

    • Pour les lambris en bois, déballez-les et stockez-les à plat, sur des tasseaux dans la pièce de destination, 48 heures avant le début du chantier. Le bois a besoin de s'adapter aux conditions de température et d'hygrométrie de la pièce.

    • Suivez les prescriptions des fabricants.

    • Coupez l’électricité et enlevez les prises et les interrupteurs.
  • 4. Choix des solutions
  • 4. Choix des solutions
    Le lambris permet d’habiller un mur, un plafond rampant, de créer un soubassement. Facile à poser, chaque lame de lambris se compose d’une rainure et une languette qui lui permettent de s’emboîter dans une autre. Elles existent en différentes longueurs de 2 m à 4 m et de largeurs variables de 5 à 37,5 cm. Elles existent avec des profils différents, il s’agit de l’effet de relief obtenu au mur entre deux lames assemblées : bord à bord, grain d’orge, mouchette, à gorge...

    Tout savoir sur le lambris

    • Le lambris doit être adapté à la pièce où il sera être posé : en bois ou en PVC dans les pièces de vie (salon, chambre, couloir) et obligatoirement en PVC dans les pièces humides.

    • Il existe de nombreuses finitions pour les lambris en bois (cérusé, brossé, brut de sciage…) et pour les lambris en PVC.
      Vous aurez aussi l’embarras du choix avec des couleurs et des imitations de matières (bois, béton…).

      Diaporama : Le lambris transforme les murs
coursLibelle

1 étape pour tout savoir

Pour aller plus loin