Accueil > Campus > Cours de bricolage en ligne > Comment poser un cadre et un miroir ?

Comment poser un cadre et un miroir ?

Niveau Débutant
Comment poser un cadre et un miroir ?

Pour garantir une bonne tenue, il faut utiliser un mode de fixation compatible avec le format, le poids de l'objet et la nature du mur. Une fois en place, les fixations sont le plus souvent recouvertes par le cadre ou le miroir. Mais certaines, comme les pattes à glace, restent en partie visibles. Il y a aussi la cimaise à tableaux, qui laisse apparaître sa structure, ne dissimulant que ses crochets de suspension. Selon les cas, la pose se fait directement au marteau ou nécessite un chevillage.

Télécharger la fiche

1 Préparer le support

Emplacement du cadre ou miroir
Pour mettre en valeur vos cadres et tableaux, il faut tenir compte de l'orientation de la lumière naturelle, le jour, et artificielle le soir.


  • Chaque type de luminaire : applique, lampe avec abat-jour ou spot, offre une qualité et une précision d'éclairage différentes. Attention aux reflets gênants, notamment pour les cadres équipés de verre minéral.

  • Dans le salon ou le séjour, accrochez vos cadres à mi-hauteur du mur. Dans un lieu de passage (entrée, couloir, escalier...), placez-les à hauteur d'oeil.



Bon à savoir : Si vous avez plusieurs cadres à poser sur le même mur, il est visuellement plus esthétique de panacher les formats. Pour éviter un effet anarchique, alignez-les sur une même ligne ou sur deux axes parallèles si leurs dimensions s'accordent.

Identification du support
  • Maçonnerie pleine : béton coulé, brique pleine, béton cellulaire, carreau de plâtre, parpaing plein, pierre.

  • Paroi creuse : brique, panneau ou carreau de plâtre alvéolaire, panneau isolant, parpaing creux, plaque de plâtre.


Poids du cadre ou miroir
On distingue 3 niveaux de charge.

  • Légère : inférieure à 20 kg.

  • Moyenne : 20 à 50 kg.

  • Lourde : plus de 50 kg.



Bon à savoir : La charge maximale admissible est en principe mentionnée sur l'emballage des fixations. Si vous lles achetez en vrac, vous trouverez ces informations en tête de rayon de votre magasin.

Les cadres, miroirs et tableaux sont souvent très légers : moins de 10 kg. Toutefois, les grands miroirs encadrés peuvent facilement atteindre 25 à 30 kg.

Astuce : Pour connaître exactement le poids de l'objet à fixer, servez-vous, selon son format, d'une balance de cuisine ou d'un pèse-personne.

Choix de la fixation
À chaque matériau correspondent un ou plusieurs types de fixations.

  • Bois : clou, crochet à aiguilles ou vissage direct, selon la charge.

  • Béton ou brique : pointe à béton, cheville universelle ou expansive (si corps creux), crochet à pointes courtes.

  • Béton cellulaire ou carreau de plâtre : clou, crochet à aiguilles, cheville autoforeuse.

  • Plaque de plâtre : crochet à tableau spécifique, cheville autoforeuse ou expansive.



Bon à savoir
: Si le cadre est grand et lourd, prévoyez deux points d'ancrage au moyen de chevilles pour charge moyenne.

2 Prendre les mesures

À l'aide d'un niveau, tracez au mur l'axe d'alignement horizontal ou vertical. Prolongez-le au besoin avec une règle. Reportez sur le trait la largeur du cadre et marquez le centre.
Si le cadre s'accroche par un anneau, mesurez la distance comprise entre son bord supérieur et l'attache relevée.
Dans le cas d'un tableau suspendu par une ficelle ou un fil de fer, le pic de tension doit arriver 3 à 4 cm sous le bord supérieur.
Tirez une verticale à partir du centre de l'axe d'alignement et marquez le point de fixation.
Astuce : Pour préparer la pose d'un petit cadre, plaquez-le directement sur le mur bien de niveau. Reportez le contour de ses coins supérieurs, marquez le centre entre ces deux points puis, comme précédemment, repérez l'endroit de la fixation.

3 Différencier les fixations

Fixation clouée
Fixation clouée
Qu'il s'agisse d'une pointe à béton ou d'un crochet à aiguilles en acier bleui, le clouage s'effectue en biais de haut en bas pour faciliter la pénétration et favoriser le maintien du cadre.

Si le crochet comporte 2 ou 3 aiguilles, le bon geste consiste à les planter conjointement tout en maintenant la fixation bien dans l'axe.

Bon à savoir : Les crochets à pointes courtes en acier carboné se clouent perpendiculairement à la paroi. Ils sont conçus pour supporter de 4 à 12 kg, selon le modèle.
Fixation chevillée
  • Percez le mur au diamètre de la cheville.

  • Dépoussiérez le trou (avec un écouvillon par exemple) avant d'enfoncer la cheville au marteau ou, selon le modèle, à la pince à expansion.

  • Insérez ensuite une vis ou un piton fileté de diamètre correspondant.



Au moment de placer le cadre, relevez son anneau de suspension et descendez doucement pour l'accrocher.
Fixation chevillée

4 Fixer un miroir sans cadre

  • Tracez au mur une horizontale figurant la base du miroir.

  • Reportez sur cette ligne la largeur du miroir et marquez d'une croix l'emplacement des deux pattes à glace inférieures, à égale distance des angles.

  • Centrez chaque patte sur sa marque en alignant le rebord d'appui sur le trait.

  • Repérez le point de fixation à travers le trou de vissage à l'aide d'un crayon à longue mine, type critérium.
  • Percez le mur.

  • Chevillez.

  • Vissez les deux pattes en maintenant le rebord bien horizontal.
  • Faites reposer le miroir sur les pattes inférieures en équilibrant son dépassement de part et d'autre.

  • Tout en le plaquant sur le mur, mesurez et repérez l'emplacement des deux pattes supérieures.

  • Il est conseillé de les placer sur les côtés, plutôt qu'en haut, pour éviter un éventuel glissement latéral.

  • Retirez le miroir pour percer et cheviller le mur.

  • Remettez-le en place avant de visser les pattes supérieures qui vont le bloquer.

  • Pour finir, recouvrez les fixations avec les cabochons fournis.
Bon à savoir : Il existe des pattes à glace plus fines, à bord droit ou arrondi, sans cabochon. La partie à visser s'oriente de manière à être cachée par le miroir.

5 Fixer façon galerie d'art

Le kit cimaise pour tableaux se compose d'un rail d'accrochage, blanc ou argenté, de tringles assorties et de crochets réglables en hauteur.

Bon à savoir : Les rails et tiges sont disponibles en deux longueurs : 1,50 ou 2 m. ils sont recoupables à la scie à métaux.
Mise en œuvre
Mise en œuvre
  • Fixez le rail au ras du plafond par chevilles et vis. Suspendez-y les tiges en les espaçant en fonction de la largeur des tableaux et de l'ordonnancement désiré.

  • Faites coulisser chaque crochet sur sa tige en l'arrêtant au niveau de l'attache du tableau. Le crochet comporte un système d'autoblocage qui s'enclenche par le simple poids du tableau.

Bon à savoir : Avec ce système, vous pouvez équiper tout un pan de mur ou plusieurs, selon vos goûts. Il est possible d'installer plusieurs cadres, et autant de crochets, sur une même tige.

6 Finitions

  • Éliminez les traces de doigts laissées sur le verre avec un tissu microfibre imbibé de produit nettoyant pour vitres.

  • Dépoussiérez les cadres au plumeau. S'ils sont moulurés à l'ancienne, une petite brosse d'ébénisterie en plume d'oie ou un vieux blaireau de rasage vous permettront d'accéder dans les creux et reliefs les plus tourmentés.

Matériel nécessaire

Découvrez le cours concerné par ce sujet

Appelez nos spécialistes 7j/7 de 8h à 19h

Une question, un conseil ?

Assitance téléphonique : 0 810 634 634