Zéro glyphosate : Leroy Merlin vous propose de jardiner autrement

Le glyphosate, danger ou pas danger ?

Le glyphosate, c’est un désherbant non sélectif : c’est-à-dire qu’il désherbe tout, sans faire de tri dans les plantes. Pourquoi cette substance fait parler d’elle ? Pour deux raisons :

  • La première, c’est sa fonction même. Alors que la biodiversité décline partout à travers le monde, l’utilisation de désherbants non sélectifs contribue à l’appauvrir davantage.
     
  • La seconde raison, c’est son effet possible sur la santé. En 2015, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), qui fait partie de l’Organisation Mondiale pour la Santé a classé le glyphosate comme « probablement cancérogène ». Depuis, plusieurs autorités européennes et mondiales ont déclaré qu’il était peu probable que le glyphosate soit cancérigène par voie alimentaire.

Alors on fait quoi ?

Le glyphosate fait polémique même si son effet sur la santé humaine est loin de faire l’unanimité. La Commission Européenne a voté fin 2017 le renouvellement de l’autorisation du glyphosate pour 5 ans. Le président de la République a quant à lui annoncé sa volonté d’interdire le glyphosate en France dans les 3 ans. Chez Leroy Merlin, on ne s’est pas interrogé longtemps avant de faire quelque chose. Dès 2011, on a stoppé la commercialisation du RoundUp, le célèbre désherbant qui contient du glyphosate. Et en 2015, on a retiré tous les produits à base de glyphosate de nos rayons.

Accompagner le changement

Mais il ne suffit pas d’interdire pour changer les comportements. Pour les jardiniers amateurs habitués au désherbant, les pratiques plus écologiques, ça doit s’apprendre. Leroy Merlin a donc signé un partenariat avec Noé, une association spécialisée dans la biodiversité

L’objectif ? Sensibiliser les équipes et les clients aux bons gestes pour jardiner plus vert. Leroy Merlin diffuse ainsi largement la charte « 10 gestes pour un jardinage responsable » dans ses supports de communication et en magasin et forme ses équipes pour accompagner les clients.

Et maintenant, jardinez !

Une prise de conscience nécessaire mais qui doit être suivie d’apprentissages plus pratiques. C’est pourquoi un événement a été lancé en 2017 pour aller un cran plus loin : la Fête des jardiniers responsables et engagés, programmée lors de la Semaine des Alternatives aux Pesticides, dans plus de 40 magasins.

Une journée qui a dépassé la simple sensibilisation, comme l’explique Brigitte Joubert, chef de produits Développement Durable : « Elle a aussi permis de valoriser la pratique du jardinage responsable en proposant aux enfants et à leurs parents des ateliers plant de tomate, fabrication d’un hôtel à insectes… Enfin, nous y avons annoncé les journées « Déchets Tri » qui visent à collecter les déchets chimiques des particuliers. ». Des actions qui se répondent les unes les autres pour faciliter la vie des jardiniers amateurs et leur donner un nouveau rôle : celui de chef d’orchestre d’un jardin intensément vivant !