Pour préserver la santé de tous, nous avons mis en place toutes les mesures sanitaires nécessaires.

Comment choisir son groupe électrogène ?

Le groupe électrogène, source de courant de secours ou à la demande, est indispensable pour les travaux en extérieur, la sécurisation d'un système électrique ne supportant aucune panne de secteur ou encore la production d'électricité à un endroit non relié au réseau. Diesel ou essence, avec lanceur manuel ou démarreur électrique, insonorisé, retrouvez tous les conseils pour choisir le groupe électrogène qu'il vous faut.

Comment choisir son groupe électrogène ?

Qu’est-ce qu’un groupe électrogène ?

Comment choisir son groupe électrogène ?

Composition du groupe électrogène

1. Le réservoir de carburant . D'une contenance de 3,6 l (ici), son autonomie est de 2 h lorsque la puissance est utilisée aux 3/4. L'autonomie peut aller de 2 à 24 heures selon la taille du réservoir. Attention, pour le remplir en cours d'utilisation, toujours couper le moteur.

  1. 2. Le châssis . Réalisé en tubes d'acier mécanosoudés, il est recouvert d'une peinture époxy très résistante. Deux arceaux permettent de le déplacer plus facilement.
  2. 3. Les prises 230 V . Au nombre de deux et de 10 à 16 A, les prises sont protégées par un disjoncteur thermique qui coupe l'alimentation en cas de surcharge. Elles bénéficient de l'indice de protection IP 44 1. Cela signifie qu'aucune projection d'eau ni aucun corps étranger de type outil fin ou câble (d'un diamètre supérieur à 1 mm) ne peuvent (et ne doivent) être introduits dans les prises.
  3. 4. La génératrice . De type alternateur bipolaire, elle offre une puissance maximale de 3,3 kW (4,1 kVA). La régulation de tension est assurée par un condensateur et refroidie par un ventilateur intégré.
  4. 5. Les fixations du groupe. Au nombre de trois, elles comportent une partie en caoutchouc afin d'amortir les vibrations du moteur.
  1. 6. La borne de masse . Elle permet de relier le groupe à la terre, en serrant un câble de masse sous l'écrou papillon.
  2. 7. Le moteur . Il s'agit d'un 4 temps de 211 cm3 de cylindrée à refroidissement par air. Fonctionnant au Super sans plomb 95, il développe 7 CV à 4 000 t/min.
  3. 8. L'orifice de remplissage d'huile . Équipé d'une jauge, il sert à contrôler le niveau et à faire l'appoint lorsque c'est nécessaire. Lorsque le niveau est trop bas, le moteur s'arrête automatiquement.
  4. 9. Le carburateur . Sa cuve (située en partie inférieure) peut facilement être vidangée ou démontée en prévision d'un stockage prolongé.
  5. 10. Le filtre à air . Logé dans un boîtier fermé par un écrou papillon, l'élément filtrant (en carton) est protégé par un manchon en mousse huilé. Le nettoyer régulièrement avec un détergent ménager , puis le rincer et le sécher avant de le plonger dans un mélange de gazole (ou de fioul) et d'huile (pour moteur). Ensuite, l'essorer.
  6. 11. L'échappement . Il est entouré d'un habillage métallique qui limite les risques de brûlures.

Découvrir tous les groupes électrogènes

Les différents types de groupes électrogènes

La puissance d'un groupe électrogène

La puissance d'un groupe électrogène est le critère de choix le plus important.

  • Ne pas confondre la puissance consommée par le moteur lui-même (indiquée en W ou kW) avec la puissance de la génératrice ou << puissance de sortie >> (indiquée en VA ou kVA).
  • Cette dernière est la seule qui compte, puisqu'elle indique ce que le groupe est réellement capable de fournir pour faire fonctionner les outils que vous voulez raccorder.

Deux puissances de sortie sont parfois indiquées : l'une nominale, et l'autre maximale.
De 10 à 25% supérieure, la puissance maximale n'est disponible que pendant un bref moment mais elle permet au groupe électrogène de supporter la surintensité requise lors du démarrage des moteurs.

Comment choisir son groupe électrogène ?

La puissance nécessaire au démarrage d'un groupe électrogène

La solution classique pour démarrer le moteur d'un groupe électrogène est un démarrage manuel par lanceur .

Cependant en fonction de la puissance et de votre utilisation, il est possible de recourir à un groupe électrogène au démarrage électrique.

  • Les groupes ne peuvent fonctionner à plein régime en permanence.
  • Pour obtenir la puissance réellement disponible, décompter une " réserve de puissance " d'un tiers de la puissance nominale du groupe.
  • Les groupes ne peuvent fonctionner à plein régime en permanence.
  • Pour obtenir la puissance réellement disponible, décompter une " réserve de puissance " d'un tiers de la puissance nominale du groupe.

On distingue 3 types de groupes électrogènes :

  • Les groupes électrogènes à essence
  • Les groupes électrogènes diesel
  • Les groupes électrogènes insonorisés
Comment choisir son groupe électrogène ?

Groupe électrogène à essence

Le groupe électrogène à essence est apprécié pour être polyvalent.

D'une puissance de 1 800 à 6 000 W, pour tous types d'utilisations (électroménager, bricolage, chantier, commerces, braderies) à l'exception du soudage.

Comment choisir son groupe électrogène ?

Groupe électrogène au diesel

Pour tous types d'utilisation.

Le groupe électrogène au diesel est particulièrement recommandé pour des usages intensifs et des longues phases de travail. Avec le bruit qu'il produit, il est cependant considéré comme le groupe électrogène de chantier par excellence.

Groupe électrogène insonorisé

D'une puissance de 650 à 2 800 W.

Le groupe électrogène insonorisé est moins encombrant et plus silencieux que les autres groupes.

Sa puissance limitée les rend adaptés aux activités de loisir comme le camping, la plaisance ou les commerces forains.

Les autres caractéristiques d’un groupe électrogène

Poids et facilité de déplacement

  • De 18,5 kg pour les plus légers à 123 kg pour les plus importants.
  • Tous les groupes électrogènes ne sont pas facilement mobiles : tout comme les compresseurs, les plus gros sont sur châssis fixe. Les moyens sont sur berceau en acier facilitant le déplacement et les plus légers sont portables au moyen d'une poignée.

Niveau sonore

  • Les groupes électrogènes dits << insonorisés >> ont un niveau sonore compris entre 85 et 90 dB, les autres peuvent émettre jusqu'à 105 dB. Pour couvrir la nuisance, vous pouvez vous munir de casque antibruit.
Comment choisir son groupe électrogène ?

Carburant

  • Les groupes électrogènes diesel sont plus onéreux à l'achat.
  • Mais ils sont plus économiques à l'usage que les groupes électrogènes à essence,
  • Et sont mieux adaptés à des phases de travail prolongées, pour des raisons de consommation (et donc d'autonomie), mais aussi de refroidissement (les groupes à essence chauffent plus et doivent être mis à refroidir toutes les 3 ou 4 h contre 8 ou 9 h seulement pour les groupes diesel).

Courant monophasé ou triphasé

  • Selon les outils à y relier, vous avez le choix entre un groupe délivrant une alimentation monophasé (220 Volts) ou une alimentation triphasé (220 ou 380 Volts).
  • Pour les appareils << peu >> consommateurs d'énergie comme les ampoules, les perceuses, les réfrigérateurs, les meuleuses, les pompes, une alimentation en 220 Volts monophasé est toute indiquée.
  • Pour des appareils de chauffage, un four ou des appareils à moteur électrique de plus forte puissance (triphasés eux-mêmes), c'est un groupe triphasé qui sera le plus adapté.

Normes

  • Groupes électrogènes conformes aux normes : NF E37 309, E37 312, EN 12601, ISO 8528.
  • Garantie : sécurité, fiabilité et performance.

Équipement de sécurité et confort

  • Certaines options permettent de garantir une meilleure sécurité d'utilisation : le disjoncteur thermique et la sécurité du circuit d'huile empêcheront le groupe de trop chauffer suite à un usage intensif.

Découvrir tous les groupes électrogènes avec disjoncteur thermique .

  • Pour un terrain incliné ou mouvant (le pont d'un bateau, une caravane), privilégier les groupes à graissage d'huile séparé.
  • Certains groupes sont équipés d'un démarreur électrique sur batterie.

Comment utiliser et entretenir un groupe électrogène ?

Comment choisir son groupe électrogène ?

Utilisation en toute sécurité

  • Un groupe électrogène s'utilise à l'extérieur ou dans un volume ventilé afin d'écarter tout risque d'intoxication à l'oxyde de carbone.
  • L'installer sur une surface horizontale, pour éviter les mouvements d'huile, puis vérifier le niveau de l'huile et celui du carburant.
  • Démarrage semblable à celui d'une tondeuse : à l'aide d'un starter, d'une commande gaz (à placer au tiers de sa course) et d'un lanceur manuel.
  • Un robinet d'essence (à ouvrir) et un coupe-circuit à placer en position << marche >>.
  • Après démarrage, ouvrir un peu le starter, réduire les gaz et laisser tourner le moteur au ralenti, le temps qu'il chauffe et que son régime se stabilise.
  • Régler la manette sur la position << maxi >>, puis accorder le ou les appareils électriques.
  • En fin d'utilisation, débrancher les appareils électriques, puis couper le moteur. Enfin, ne pas oublier pas de fermer l'arrivée d'essence.

Stockage et entretien

  • Un groupe électrogène doit être remisé dans un endroit sec, de préférence posé sur des cales. Vous pouvez également l'équiper avec une housse de protection
  • Lorsque son utilisation est suspendue au-delà d'un mois, nettoyer le moteur et vidanger le réservoir.
  • Pour cela, démonter la cuve du carburateur et ouvrir l'arrivée d'essence, en plaçant un récipient en dessous pour la recueillir. Laisser la cuve de côté, la remonter au moment de la remise en route.
  • Vérifier l'état de serrage de la boulonnerie, le niveau d'huile, la propreté du filtre à air et de la bougie.
  • Changer l' huile , le filtre et la bougie toutes les 100 h d'utilisation.
Ces informations vous ont-t-elles été utiles ?

Découvrez nos produits