Bien choisir son chauffe-eau électrique à accumulation

Bien choisir son chauffe-eau électrique à accumulation

Le chauffe-eau (ou ballon d'eau chaude) chauffe et stocke l'eau avant d'être utilisée pour le réseau sanitaire.

1 Qu’est-ce qu’il y a dans un chauffe-eau à accumulation ?

Le chauffe-eau électrique se compose principalement : 

1. d’une cuve isolée afin de maintenir l’eau à bonne température et dont la face interne est recouverte d’émail pour résister à la corrosion.


2. d’une anode qui va renforcer la protection de la cuve contre la corrosion. Il existe 3 types d’anode :

- l’anode en magnésium qui va lentement se diluer dans l’eau et créer une pellicule sur les parois de la cuve afin de renforcer sa protection. Sa durée de vie est d’environ 2 à 3 ans et peut être remplacée au cours d’un entretien.

- l’anode en titane qui elle fonctionne par émission d’ondes électriques via un générateur afin de capter les minéraux présents dans l’eau comme le calcium et le magnésium et les diriger vers la cuve pour la protéger. Cette anode est inusable et seule sa pile d’alimentation (souvent une pile 9V) sera à remplacer pour maintenir une bonne protection. Mais attention ! Ce type d’anode nécessite une eau riche en calcium et en magnésium pour fonctionner.

- l’anode hybride est une anode en titane enrobée de magnésium. Elle procure une protection optimale car elle projette en permanence les particules de magnésium sur les parois de la cuve. Elle est quasiment inusable grâce au titane ; seule sa pile d’alimentation (souvent une pile 9V) sera à remplacer pour maintenir une bonne protection.


3. d’une résistance qui permet la mise en température de l’eau. Il existe 2 types de résistance :

- la résistance thermoplongée qui est en contact direct avec l’eau à chauffer mais qui a comme inconvénient qu’à la longue le calcaire présent dans l’eau va se cristalliser dessus et réduire ses performances et sa durée de vie.

- la résistance stéatite qui n’est pas en contact direct avec l’eau car placée dans un fourreau et donc protégée du calcaire.

2 Comment choisir le modèle adapté à mon besoin ?

Choisir la bonne capacité
Le volume de la cuve va dépendre principalement du nombre de personnes dans l’habitation.

1 personne : 75 L
2 personnes : 100 L
3 personnes : 150 L
4 personnes : 200 L
5 personnes et plus : 300 L

Bon à savoir : pour les capacités de 300L, il est recommandé de procéder à une pose au sol sur socle.


 
Choisir la bonne anode de protection
Le type d’anode à privilégier va dépendre de la dureté de l’eau de votre lieu d’habitation. La dureté de l’eau est liée à la quantité de calcium et de magnésium présents dans l’eau.

Aussi en fonction de la dureté de votre eau, voici les types d’anodes préconisés :


Dureté de l’eau Anode de protection

Eau douce ou présence Anode magnésium ou hybride
d’un adoucisseur d’eau
Eau moyennement dure Anode magnésium, titane ou hybride
Eau dure Anode titane ou hybride
Eau très dure Anode titane ou hybride
Bon à savoir : une résistance thermoplongée est à éviter si l’eau de votre département est classée dure ou très dure car le calcaire va sous l’effet de la chaleur recouvrir progressivement la résistance et l’empêcher de chauffer l’eau correctement.

Si vous avez installé un adoucisseur d’eau, celui-ci va fortement réduire la concentration de calcium et de magnésium présents dans l’eau qui alimente votre chauffe-eau. Dans ce cas, le choix d’un chauffe-eau équipé d’une anode titane est à éviter car cette dernière n’aura pas à sa disposition les minéraux nécessaires à sa fonction de protection contre la corrosion de la cuve interne.

3 Quels sont les équipements indispensables à l’installation ?

Le groupe de sécurité et son système d’évacuation
Le groupe de sécurité est un élément essentiel et obligatoire qu'il faut installer sur tous les systèmes de production d'eau chaude sanitaire à accumulation. 

Lorsque l'eau chauffe, elle se dilate ce qui fait augmenter la pression dans le ballon. Pour des raisons de sécurité, cette pression doit être limitée. Le groupe de sécurité va contrôler en permanence la pression à l'intérieur du ballon et va s’ouvrir occasionnellement laissant s’échapper un petit volume d’eau, pouvant représenter jusqu’à 3% du volume de la cuve, afin de rétablir la pression à un niveau normal. 
Pour l’évacuation de ce volume d’eau, un siphon et un flexible d’évacuation seront nécessaires.
Le mitigeur thermostatique
Le mitigeur thermostatique est un organe de sécurité obligatoire qui permet de prévenir les risques de brûlures en limitant la température de l’eau chaude sanitaire à 50°C aux points de puisage.

Le mitigeur thermostatique

4 Y’a-t-il des équipements complémentaires ?

Le vase d’expansion
Le vase d’expansion
Le vase d’expansion est un dispositif qui permet de minimiser le volume d’eau perdu via le groupe de sécurité en absorbant l’augmentation de pression créée lors du cycle de chauffe.

La capacité du vase d’expansion dépend de la capacité du chauffe-eau et de la température de consigne à l’intérieur de celui-ci.

Capacité du ballon Volume du vase d’expansion

De 100 à 150 L 8 L
De 150 à 200 L 11 L
De 200 à 300 L 25 L
Le trépied
En complément de la fixation murale, le trépied permet une stabilité optimale du chauffe-eau. Il est indispensable si vous prévoyez de fixer votre chauffe-eau sur une cloison en plaque de plâtre.
Le trépied

Vous aurez besoin de ...

Pour visionner cette vidéo,
vous aurez besoin d'installer Flash Player :

Télécharger maintenant