Bien choisir sa pompe pour évacuer, arroser ou alimenter

Bien choisir sa pompe pour évacuer, arroser ou alimenter

Vider sa piscine après la saison, évacuer l’eau d’une cave inondée, arroser son jardin avec des eaux de pluie. Il existe des pompes adaptées à chaque usage. La pompe à tout faire reste à inventer et il convient de bien choisir le modèle nécessaire.

1 Evacuez l’eau claire ou sale

Les pompes évacuation pour eau claire Les pompes évacuation pour eau claire
Évacuez l’eau claire de la maison, de la piscine.

Les pompes évacuation 2en1 Les pompes évacuation 2en1
Évacuez l’eau claire ou l’eau sale.
Les pompes évacuation pour eau sale Les pompes évacuation pour eau sale
Évacuez l’eau sale d’un bassin ou de la maison inondée.
Les pompes évacuation pour eau boueuse Les pompes évacuation pour eau boueuse
Évacuez l’eau boueuse.
Les pompes évacuation pour chantier Les pompes évacuation pour chantier
Évacuez l’eau très sale, boueuse sur un chantier.
Les pompes thermiques Les pompes thermiques
Évacuez l’eau claire ou l’eau sale en cas d’absence d’électricité.
Les pompes évacuation permettent d’évacuer de l’eau claire (eau transparente sans particules visibles), de l’eau sale (eau transparente avec particules visibles) ou l’eau boueuse (eau non transparente) en cas d’inondation par exemple, mais également vider un bassin, une piscine ou une cuve d’eau.

Pendant les grandes inondations, l’électricité est coupée immédiatement pour la sécurité des habitants d’une maison. Dans ce cas une pompe thermique est bien utile. En plus, on peut l’utiliser pour arroser son jardin sans électricité.

Pour évacuer le plus rapidement possible en profitant du débit, il faut utiliser un tuyau d’évacuation avec le plus gros diamètre adapté à la pompe. Une des meilleures solutions c’est le tuyau plat car très rapide à installer et facile à ranger.

Comment ça marche – les astuces
1. Il faut amorcer toutes les pompes d’évacuation avant d’installer sa pompe. Pour faire votre vérification il faudra évacuer l’air en inclinant la pompe deux-trois fois. Lorsqu’il n’y à plus de bulles d’air qui s’échappent, on peut brancher la pompe sur la prise électrique.

2. Les pompes d’évacuation à flotteur s’enclenchent à partir d’une hauteur d’eau de 30-50 cm. Si vous souhaitez démarrer l’évacuation plus tôt, il faut raccourcir le câble du flotteur en l’accrochant au croché (la plus part des pompes en ont un voir plusieurs), ou faire démarrer la pompe en mode manuel.

Il existe des pompes avec un flotteur intégré ou avec des sondes électriques qui peuvent s’enclencher à partir de 5-30 cm. Sachez qu’il faut régulièrement nettoyer ces pompes et surtout leurs flotteurs et leurs sondes pour garantir leur fiabilité et leur longévité.

Pompes pour eau claire Pompes pour eau claire
Cette pompe pour eau claire a un flotteur intégré qui peut enclencher l’évacuation à partir d’une hauteur d’eau de 30 cm. En plus, elle est adaptée à des petits puisards.

Cette pompe pour eau claire a une sonde qui peut enclencher l’évacuation à partir d’une hauteur d’eau de 7 cm. En plus, elle est adaptée à des petits puisards.
Pompe pour eau sale Pompe pour eau sale
Cette pompe pour eau sale a une sonde qui peut enclencher l’évacuation à partir d’une hauteur d’eau de 5 cm. En plus, elle est adaptée à des petits puisards.

Pompe pour eau claire chaude Pompe pour eau claire chaude
Cette pompe pour eau claire chaude ou mélange chimique a un mini-flotteur qui peut enclencher l’évacuation à partir d’une hauteur d’eau de 18 cm. En plus, elle est adaptée à l’évacuation du liquide chaud (75°) ou d’un mélange chimique (<5%).
3. Un clapet anti-retour à la sortie de la pompe permet d’éviter que l’eau dans le tuyau retombe dans la pièce à évacuer après la coupure de l’alimentation de la pompe.

4. Le niveau d'assèchement varie selon les capacités de la pompe. Certaines ne laissent pas plus de 1 mm d'eau après l'évacuation en mode manuel (maxi 14 cm).

5. La présence d'un flotteur de niveau permet la mise en marche et l'arrêt automatiques de la pompe d'évacuation (mais en tenant par la main ou en accrochant verticalement avec le flotteur en haut, on enclenche la pompe en mode manuel – ainsi la pompe ne s’arrête pas automatiquement non plus!). Sur les modèles qui en sont équipés, il est soit intégré (petit puisard), soit en levier (puisard supérieur à 40 x 40 cm).

2 Arrosez votre jardin

Cherchez l’eau jusqu’à max 5 mètres de profondeur
Cherchez l’eau jusqu’à max 5 mètres de profondeur
  • Arrosez avec une pompe thermique.
  • Solution autonome du réseau d’électricité pour arroser d’un récupérateur d’eau. La pompe n’a pas de sécurité manque d’eau et d’automatisme.
Cherchez l’eau jusqu’à max 7 mètres de profondeur Cherchez l’eau jusqu’à max 7 mètres de profondeur

  • Arrosez avec une pompe arrosage manuelle
  • Solution simple pour arroser d’un récupérateur d’eau.
    La pompe n’a pas de sécurité manque d’eau et d’automatisation.

  • Arrosez avec une pompe de surpression.
  • Solution semi-automatique  pour arroser d’un récupérateur d’eau.
    La pompe n’a pas de sécurité manque d’eau, mais équipée d’une automatisation avec entretien nécessaire.

  • Arroser avec une pompe automatique.
  • Solution automatique  pour arroser d’un récupérateur d’eau.
    La pompe est équipée d’une sécurité manque d’eau et d’une automatisation sans entretien nécessaire.

Cherchez l’eau de plus de 7 mètres de profondeur Cherchez l’eau de plus de 7 mètres de profondeur
  • Arrosez avec une pompe de puits
  • Solution semi-automatique  pour arroser d’un puits ou d’un récupérateur d’eau enterré.
    La pompe est équipée  d’une sécurité manque d’eau, mais elle n’a pas d’automatisme.
  • Arrosez avec une pompe de forage
  • Solution immergée  pour arroser d’un puits ou d’un forage.
    La pompe n’a pas de sécurité manque d’eau et d’automatisme.

On peut arroser son jardin avec de l’eau de pluie ou de l’eau issue de nappe phréatique avec l’aide d’une pompe adaptée à la source d’où provient l’eau.

Pour bien choisir la pompe adaptée à notre besoin, il faut connaitre des informations essentielles concernant  la source d’eau :

- A quelle profondeur est la source d’eau ? Si l’eau est à moins de 7 mètres de profondeur il faudra utiliser une pompe de surface. Jauger la profondeur de la source d’eau pour adapter le kit d’aspiration ou la pompe est important car si l’eau se trouve plus de 7 mètres de profondeur, il est obligatoire d’utiliser une pompe de puits ou de forage adaptée à cette  profondeur.

- Quelle est la qualité de l’eau dans la source que l’on exploite ? Cette information est importante pour savoir s’il faut utiliser un filtre à sable devant la pompe, ou/et un filtre à particule après la pompe. A noter qu’un filtre utilisé devant une pompe réduit fortement la puissance d’aspiration de l’eau.

Également, il faut connaitre la distance de la source d’eau et la surface du terrain à arroser. Si le terrain à arroser est loin de la source d’eau ou le terrain, il faudra prendre une pompe plus puissante. Une pompe munie de plusieurs turbines est plus performante dans la distance et moins bruyante qu’un pompe avec une seule turbine.
Pour sécuriser une pompe arrosage, il faut la protéger contre la marche à sec, du manque d’eau. Si le moteur de la pompe tourne sans eau, on risque de l’abimer. Il y a plusieurs solutions pour la sécuriser :
Avec un flotteur dans le puits ou dans le récupérateur d’eau, à fixer au mur du puits. Il coupe l’alimentation de la pompe en cas de manque d’eau.
Une prise de sécurité manque d’eau qui peut couper l’alimentation de la pompe en cas de manque d’eau.
Une protection fonctionnement à sec qui coupe l’alimentation de la pompe en cas de manque d’eau.
Une automatisation qui s’intègre une protection fonctionnement à sec en coupant l’alimentation de la pompe en cas de manque d’eau. Elle automatise également le fonctionnement de la pompe.
Pour rendre plus facile et plus confortable l’arrosage, on peut automatiser notre pompe :

1. A l’aide d’une semi-automatisation donc d’un système de surpresseur qui nécessite un entretien régulier (contrôler la pression du réservoir et de la vessie, changer la vessie régulièrement, régler la pression mini/maxi sur le pressostat).
Ce surpresseur à 600W et 3000 l/h est idéal pour arroser un jardin moins de 200m².
Ce surpresseur Sterwins à 900W et 3800 l/h est idéal pour arroser un jardin moins de 400m².
Ce surpresseur Sterwins à 1100W, 4600 l/h et muni de 3 turbines est idéal pour arroser un jardin moins de 800m².
Ce surpresseur Sterwins à 1300W, 6000 l/h et muni de 5 turbines est idéal pour arroser un jardin moins de 1200m².
2. A l’aide d’une automatisation sans entretien qui,  en même temps équipée d’une protection, marche à sec.

Pour profiter au maximum de la performance de la pompe, il faut utiliser un tuyau d’arrosage avec un diamètre plus important.
En réduisant le diamètre, le niveau de la perte de charge dans le tuyau augmente exponentiellement. Jusqu’à 50 mètres de distance, nous recommandons un tuyau de 19mm de diamètre. Au-delà de 50 mètre de distance, nous recommandons un tuyau de 25mm de diamètre.
Comment ça marche – les astuces
1. Il faut amorcer toutes les pompes de surface en remplissant le tuyau d’aspiration et le corps de pompe avant branchement de la pompe.

2. Avant de ranger sa pompe pour une longue durée ou pour l’hivernage, il faut absolument vider l’eau du corps de pompe.

3 Alimentez la maison en eau

Cherchez l’eau jusqu’à max 7 mètres de profondeur Cherchez l’eau jusqu’à max 7 mètres de profondeur
  • Construisez un système de surpression pour alimenter la maison.
  • Solution pour construire un système de surpression avec un réservoir adapté au besoin de l’habitat.

  • Surpresseur pour alimenter la maison.
  • Solution semi-automatique  pour alimenter des points d’eau dans la maison. Cette solution nécessite une sécurité manque d’eau et de l’entretien et de contrôle réguliers.
  • Pompe automatique pour alimenter la maison.
  • Solution automatique  pour alimenter des points d’eau dans la maison.

Cherchez l’eau de plus de 7 mètres de profondeur Cherchez l’eau de plus de 7 mètres de profondeur
  • Alimentez avec une pompe de puits
  • Solution semi-automatique  pour alimenter d’un puits ou d’un récupérateur d’eau enterré.
    La pompe est équipée  d’une sécurité manque d’eau, mais il faut construire un système de surpression.

  • Alimentez avec une pompe de forage
  • Solution immergée  pour alimenter d’un puits ou d’un forage.
    Cette solution nécessite une sécurité manque d’eau et une automatisation.
On peut utiliser l’eau de pluie (avec un récupérateur d’eau aérien ou enterré) ou d’un puits ou d’un forage pour alimenter les points d’eau de la maison ou du jardin. Comme cette eau n’est pas garantie d’être potable, on peut l’utiliser seulement pour des besoins où c’est permis comme :

- alimenter les toilettes
- alimenter la machine à laver
- alimenter un robinet d’extérieur ou d’intérieur en indiquant que l’eau est non potable et que son usage se fera uniquement pour arroser ou nettoyer.

Pour alimenter les points d’eau de la maison, il existe plusieurs solutions selon le besoin et les attentes.

Pour un système de surpression il faut :
- une pompe de surface ou une pompe de puits ou de forage

- un réservoir d’eau dont la dimension dépend du besoin d’eau et des attentes (un réservoir d’eau est muni d’une vessie à l’intérieur qui stock un volume d’eau à la hauteur de 1/3 de la capacité du réservoir. Un réservoir de 24 litres peut stocker maximum 8 litres d’eau. Un réservoir d’eau de 200 litres peut stocker maximum 67 litres d’eau.)

- un système de sécurité en cas de manque d’eau

- un kit de montage pour le système de surpression (manomètre, pressostat, etc.)

Comment ça marche – les astuces
1. un réservoir d’eau permet de ne pas enclencher la pompe pour chaque utilisation (par exemple un réservoir d’eau de 200 litres qui contient maximum 67 litre d’eau permet de tirer une chasse d’eau de 6 à 8 litres de capacité plusieurs fois avant que la pompe se met en route).

2. un réservoir d’eau nécessite un contrôle et un entretien régulier. Il faut contrôler la pression de l’air dans le réservoir et regonfler (si nécessaire)  à l’aide d’un compresseur ou d’une pompe à vélo. Il faut également contrôler la qualité de la vessie, pour éviter son vieillissement il faudra la changer tous les  6 à 12 mois selon la fréquence de l’utilisation et de la qualité d’eau. Également il est important de contrôler que la pression minimum/maximum du pressostat est bien réglée.

Pour un système automatique il faut :
- une pompe de surface ou une pompe de puits ou de forage

- une automatisation

Comment ça marche – les astuces
1. une pompe automatique s’enclenche dès que la pression chute dans le réseau d’eau c’est-à-dire si robinet est ouvert.

2. l’automatisation permet de sécuriser la pompe contre la marche à sec.

3. une pompe automatique avec variateur de vitesse permet une pression et un débit constant ; elle s’autorégule selon le besoin d’eau tout en économisant de l’électricité (jusqu’à 100 euros annuel, selon la fréquence d’utilisation et du besoin d’eau).

Moteur refroidi à l'eau, préfiltre intégré.
Livrée avec réservoir de 2l déjà monté pour éviter le coup de bélier.
Variateur de vitesse qui permet d'adapter la pompe à la demande en économisant l'énergie jusqu'à 20-40% et garantie une pression et un débit constants. Réglage de pression ou débit sur écran. Très silencieuse. Protection manque d'eau et automatisation intégrées. Pompe ACS pour une utilisation parfaitement adaptée pour l’eau potable.

4. En cas d’une installation où le premier robinet est très proche de la pompe, ou la tuyauterie à un  très petit diamètre et la matière de la tuyauterie est rigide (cuivre ou acier), il faut installer un réservoir ou un vase d’expansion à la sortie de la pompe pour éviter l’effet du «  coup de bélier ».

Le coup de bélier est un phénomène de surpression qui apparaît au moment de la variation brusque de la vitesse de l’eau, par suite d’une fermeture/ouverture rapide d’une vanne, d'un robinet ou du démarrage/arrêt d’une pompe.

Vous aurez besoin de ...

Pour visionner cette vidéo,
vous aurez besoin d'installer Flash Player :

Télécharger maintenant