Tout savoir sur les revêtements à peindre

Les revêtements à peindre permettent de rénover murs et plafonds rapidement et surtout plus facilement qu'avec des techniques classiques à base d'enduits.

1 Fibre de verre ou papier à peindre

Il existe une gamme étendue de revêtements à peindre de textures différentes.
Fibre de verre
Fibre de verre
La fibre de verre ou toile de verre est une matière très résistante, indéformable et imputrescible. Elle présente de multiples avantages.

  • Couvre les défauts d'aspect en masquant les irrégularités du support.
  • Renforce et stabilise les supports en mauvais état.
  • Offre une surface homogène avant peinture.
  • Régule l'air ambiant des pièces grâce à ses propriétés respirantes.
  • Peut être repeinte jusqu'à 10 fois sans perte de relief.

Le voile de verre est beaucoup plus léger (45 g/m²) et la fibre de verre plus lourde (+ 320 g/m²).
Papier à peindre
Il existe trois types de papiers à peindre : ingrain, papier peint traditionnel, vinyle expansé (papier ou intissé).

  • Ingrain : fabriqué à partir de papier recyclé, parfois avec copeaux de bois incorporés, se peint très facilement. Il est plus ou moins dense : 85 à 180 g/m². Le choisir d'un poids garantissant une bonne tenue (autour de 165 g/ m²).
  • Papier peint traditionnel dit simplex ou duplex : ce revêtement simple est un produit sain et peu coûteux.
  • Papier vinyle expansé (sur dos papier ou dos intissé) : composé d'une fine couche de PVC qui le rend imperméable. Il est donc idéal pour les pièces d'eau. En relief et proposant des effets variés : carrés, rayure, fleur, imitations... Il est esthétique et personnalise les murs. Il existe par ailleurs des vinyles expansés spécialement conçus pour masquer imperfections, défauts et fissures et couvrir copeaux et anciens résidus de papier.


Papier à peindre
Bon à savoir : certains revêtements présentent des avantages particuliers, comme les papiers prépeints et les papiers préencollés qui représentent un gros gain de temps. À retenir également, la toile de verre « magnetica » pour créer une surface aimantée.

2 Choix du motif

Maille Maille
Tissage plus ou moins serré (murs et plafonds).
Crépi Crépi
À petits, moyens ou gros grains (murs de préférence).
Chevron Chevron
Subtil effet pour intérieur classique ou contemporain.
Formes géométriques Formes géométriques
Cannage, carrés ondulés, rayures verticales ou horizontales, petites pastilles rondes, motif tôle... (tous les types d'intérieurs). Effet bulle, moellons, motif brique, bandes de diverses largeurs... (pour une ambiance originale et moderne).

3 Pose d’un revêtement à peindre

Préparation du mur
Les qualités techniques des revêtements à peindre ne dispensent pas d'un minimum de préparation. 

  • Ôter les fixations laissées en place.
  • Gratter les parties écaillées ou qui n'adhèrent plus.
  • Colmater à l'enduit de rebouchage les trous, fissures et fentes éventuels. 

Il est recommandé de lessiver les anciennes peintures et de dépolir (ponçage) les finitions brillantes : laque ou vernis.
Pose du revêtement à peindre
Pose du revêtement à peindre

  • Les toiles de verre et les intissés se posent par simple encollage des parois. Le travail est rapide et les découpes se font à l'avance, directement sur le mur.

  • L'ingrain se pose comme du papier peint par encollage des lés sur l'envers. Le travail est plus long et impose de découper les lés à l'avance. 

  • Utiliser une colle adaptée au revêtement.
Mise en peinture
Les revêtements prépeints ne demandent qu'une seule couche de peinture acrylique : gain de temps assuré. Les autres revêtements ont besoin d'une deuxième couche (acrylique, alkyde ou glycéro) pour assurer une finition parfaite.
Mise en peinture

Vous aurez besoin de ...

Les conseils