Tout savoir sur l'éclairage dans la salle de bains

L'éclairage de la salle de bains doit être fonctionnel tout en créant une ambiance agréable. Deux sources de lumière sont indispensables : l'une générale, pour éclairer l'intégralité de la pièce, l'autre localisée, pour se maquiller ou se raser.

1 Éclairage général et éclairage localisé

En France, la superficie moyenne des salles de bains est de 4 à 5 m². On l'occupe environ deux heures par jour, réparties entre le matin et le soir.

La majorité des salles de bains ne comporte pas de fenêtre. Lorsque la pièce bénéficie de la lumière du jour, il est rare qu'elle suffise aux heures d'utilisation. Dans les deux cas, l'éclairage artificiel joue un rôle prépondérant. 

  • Il éclaire.
  • Il influe sur notre humeur matinale.
  • Il met en valeur la salle de bains.
Éclairage général Éclairage général
Direct, il doit être doux et peu agressif pour ne pas éblouir le matin. Une luminosité discrète est propice à une ambiance relaxante.

La solution : un plafonnier, des spots sur rails ou encastrés (dans un faux plafond), un variateur. Les spots combinés à un variateur offrent l'avantage de pouvoir varier l'intensité lumineuse en fonction de l'ambiance désirée.
Éclairage localisé Éclairage localisé
Indirect, il équipe le plan vasque, le lavabo ou le miroir. 

  • Appliques murales, hublots, réglettes fluo, spots orientables... 
  • Éclairage intégré à l'armoire de toilette.

Bon à savoir : au niveau du coin toilette, il s'agit avant tout de bien éclairer le visage. Placé trop haut ou trop bas, l'éclairage aura tendance à accentuer les cernes ou à créer des ombres blafardes.

2 Miroir, lavabo et lumière

Lumière franche
La priorité : une lumière franche mais non éblouissante, un éclairage qui donne bonne mine.

L'idéal est de répartir plusieurs sources lumineuses autour du miroir et du lavabo.

Configuration parfaite pour se maquiller : deux spots qui se croisent au-dessus du lavabo. Les orienter vers le mur et non vers le bas.
60 W (pas plus) pour une lumière suffisante sans « écraser » le visage.

Intéressants également des hublots placés côte à côte au-dessus d'une vasque. Ils émettent un éclairage diffus qui flatte le teint, et donnent du caractère aux salles de bains les plus communes.
Miroir lumineux
Miroir lumineux
Le miroir lumineux : pratique, efficace et très décoratif.

  • Grand choix de formes : arche, carré, rectangulaire, ovale, en trapèze... fantaisie (étoile, vague...)
  • Types d'éclairages : spots halogènes, ampoules ou réglettes fluos, LED. 
Les spots peuvent être placés en bordure du miroir ou fixés dessus. Les autres types d'éclairages sont tous intégrés : dans la partie haute du miroir (à l'horizontale) ou sur les côtés (à la verticale).

Les miroirs existent à bord biseauté, poli, avec ou sans motif (sérigraphié, façon sablé/dépoli). Plusieurs modèles sont assortis d'une tablette en verre et les différentes largeurs proposées permettent d'adapter parfaitement le miroir à la largeur du meuble ou du plan de toilette.

3 Sécurité dans la salle de bains

L'installation électrique de la salle de bains doit respecter les règles de sécurité en vigueur (norme NF C 15-100/A2).

Cette réglementation, en constante évolution, divise la salle de bains en 4 volumes, chacun soumis à des consignes particulières.
Volumes de la salle de bains
Volume 0 : dans la baignoire ou le receveur, aucun luminaire.

Volume 1 : au-dessus de la baignoire ou du receveur jusqu'à 2,25 m de hauteur.

  • Sont autorisés les luminaires de classe 3 alimentés en TBT 12 V et les chauffe-eau électriques à accumulation (modèles horizontaux exclusivement placés le plus haut possible).
  • Indice de protection IPx5 (contre les jets d'eau), IP44.

Volume 2 : espace de 60 cm autour de la baignoire ou de la douche, jusqu'à 2,25 m de haut. 

  • Appareils de chauffage, luminaire de classe 2, chauffe-eau électriques à accumulation de classe 1.
  • Indice de protection IPx4, IP 44.
Volume 3 : jusqu'à 2,40 m des limites du volume 2 et 75 cm au-dessus des volumes 1 et 2. 

  • Appareillage de classe 1 ou 2, protégé par un dispositif différentiel haute sensibilité 30 mA maximum. 
  • Indice de protection IPx1 ou IPx 3.


Symboles à connaître
Il ne faut pas confondre la classe d'isolation électrique (1, 2 ou 3), liée à la protection des personnes, et l'indice IP. Celui-ci se réfère aux influences externes (pénétration de corps liquides et solides) que peuvent subir les équipements.

4 Ampoules et économies d’énergie

Miser sur les ampoules basse consommation, elles permettent de réduire la facture d'électricité, de façon significative, et durent longtemps.

  • Halogènes éco : 30% d'économie par rapport à une ampoule à incandescence standard
  • Fluocompactes (ampoules ou tubes) : 80% d'énergie
  • LED : 90% d'énergie

Une lumière jaune (halogène, fluorescente) éclaire doucement le visage mais ne révèle pas forcément les vraies couleurs. En se maquillant, l'effet peut être trompeur.

Une lumière blanche donne un éclairage plus franc, proche de la lumière du jour. De ce fait, les LED sont les ampoules les mieux adaptées à un éclairage localisé dans la salle de bains. Elles émettent une lumière douce à froide (proche de la lumière du jour) qui rend bien les couleurs.


Bon à savoir : chaque famille d'ampoules propose un grand choix de modèles à culots standards (à vis, à baïonnette) ou spéciaux (à broches) : G, GU, GY ou R7S.

Vous aurez besoin de ...

Meuble de salle de bains Remix, blanc blanc n°0 61x35.5cm, 2 portes
Aperçu

Meuble de salle de bains Remix, blanc blanc n°0 61x35.5cm, 2 portes

247.50€ / Unité

dont 1.10€ d'éco-part. au recyclage des meubles

Voir d'autres produits
Meuble de salle de bains Remix, blanc blanc n°0 61x35.5cm, 2 portes
Aperçu

Meuble de salle de bains Remix, blanc blanc n°0 61x35.5cm, 2 portes

247.50€ / Unité

dont 1.10€ d'éco-part. au recyclage des meubles

Voir d'autres produits