Bien choisir sa bétonnière

La bétonnière est indispensable pour préparer le béton ou le mortier sur un chantier conséquent. Pour bien la choisir, il faut déterminer le rendement voulu et le chantier envisagé.

1 Principe de la bétonnière

$composantTitre1
Une bétonnière est composée de différents éléments.

  • Cuve
    Métallique et cylindrique, elle tourne à environ 25 tours/min. Hélicoïdales et fixes, ses pales brassent le mélange pour le rendre homogène.
  • Moteur
    Il sert à faire tourner la cuve. Pour cela, il entraîne un pignon qui fait tourner une couronne fixée autour d'elle.
  • Volant
    Placé sur le côté de la cuve, il permet de la faire pivoter vers le bas pour la vider et de la relever ensuite.
  • Châssis
    Il est équipé de roues servant à déplacer l'ensemble (voire pour certains modèles à le tracter avec un véhicule). 

Bon à savoir : ne pas confondre les bétonnières avec les cuves à malaxeur incorporé qui servent à préparer certains enduits (de façade par exemple).

2 Bétonnière électrique ou bétonnière thermique

Bétonnière électrique Bétonnière électrique
  • Avantages
    Ces machines sont les plus courantes. De moindre capacité et plus légères que les machines thermiques, elles sont plus maniables. Utilisables dans un volume clos, ce sont généralement les moins chères.
  • Inconvénients
    Ce matériel n'est pas destiné à une utilisation intensive. Et à moins de disposer d'un groupe électrogène, le chantier doit être alimenté en électricité. Le raccordement s'effectue via une prise de terre (2P+T), alimentée par une ligne de capacité suffisante (20 A) et protégée par un dispositif différentiel (interrupteur ou disjoncteur).
Bétonnière thermique Bétonnière thermique
  • Avantages
    Grâce à leur moteur à essence, elles fonctionnent n'importe où. Ce sont aussi les moteurs les plus puissants et les plus robustes, donc les mieux adaptés aux gros chantiers. Enfin, c'est ce type de modèle que l'on peut atteler à une voiture.
  • Inconvénients
    Le poids et le volume sonore restent importants sur les modèles à moteurs thermiques. Les gaz d'échappement imposent de travailler à l'extérieur (ou de ventiler sérieusement le volume où l'on travaille). Et par temps froid, il faut faire chauffer le moteur avant qu'il n'atteigne son plein rendement.

3 Evaluer l’ampleur de son chantier

Petit chantier Petit chantier
Élever un muret ou un mur de quelques mètres de long, en briques ou parpaings. Couler une dalle ou une chape de moins de 10 à 15 m².

Chantier moyen Chantier moyen
Couler une dalle de plus de 10 à 15 m², bâtir une dépendance (garage...) ou une petite construction.

Gros chantier Gros chantier
Une construction à partir de 20 m² au sol.
Chantier professionnel Chantier professionnel
Bâtir une maison.

4 Choisir une bétonnière : volume, taille et accessoires

Volume utile
Il s'agit d'évaluer la place nécessaire pour travailler la préparation, soit la capacité de malaxage. Toujours inférieur à celui de la cuve, il correspond à la quantité de mélange que l'on peut obtenir à chaque gâchée (de 100 à 300 L environ).

Taille de la cuve
Petits modèles (jusqu'à 150 L de volume utile) : ce sont les moins encombrants, ils sont adaptés aux petits chantiers.

Grands modèles (à partir de 150 L de volume utile) : ils conviennent mieux aux gros chantiers qu'aux petits ouvrages ou aux réparations. Le mélange est plus homogène et plus rapidement obtenu.

Châssis
Toujours adapté au poids de la machine et à sa capacité de malaxage, il peut aussi être renforcé pour une meilleure stabilité.

Roues
De grand diamètre, elles rendent la machine plus maniable sur sol inégal. Équipées de pneus gonflables (et non de pneus pleins), elles permettent aussi de tracter la bétonnière.
Couronne
Élément essentiel pour la longévité de la machine. En fonte, elle est beaucoup plus solide et peut être remplacée. Quel que soit son matériau, elle doit impérativement être protégée par une sorte de capot. Il réduit les risques d'accident et évite au mécanisme d'être endommagé par les ciments, sable, mortier, béton et débris divers.

Bon à savoir : en fin d'utilisation, rincer systématiquement la cuve avec de l'eau et éventuellement une poignée de graviers. Il est conseillé de graisser la couronne régulièrement.

5 Sécurité

Précautions à prendre
Les normes européennes en vigueur visent à sécuriser l'usage des bétonnières électriques dans des lieux humides.

Sur le plan électrique, ce type de machine n'est pas dangereux à condition de respecter les règles de raccordement au secteur et d'éloigner le matériel de l'eau.

  • Pour éviter tout accident, porter des gants et chaussures de sécurité.
  • Ne jamais introduire les mains dans la cuve en mouvement et les garder à distance de la couronne. 
  • Ne pas utiliser une bétonnière pour mélanger des matériaux autres que les sables, ciments, graviers et chaux.

Vous aurez besoin de ...