Bien choisir son escalier

Pour bien choisir son escalier, il faut conjuguer les contraintes techniques et l'esthétique. Car l'escalier, qui occupe une place importante dans une pièce, est un objet de décoration à part entière.

1 Composition d'un escalier

Le giron
Le giron
  • Partie de l’escalier sur laquelle on pose le pied.
  • Eviter un giron trop long : l'escalier prend trop de place en longueur dans la pièce.
 
Les contremarches
  • Les contremarches évitent au pied de glisser entre les marches tout en donnant un aspect robuste et traditionnel à l'escalier.
  • Pour plus de luminosité et une touche plus contemporaine, préférer un escalier sans contremarches.


Bon à savoir : éviter une trop grande hauteur de marche pour un escalier que l'on emprunte tous les jours : l'escalier devient raide. A réserver pour accéder à une mezzanine, un coin couchage dans une chambre, un bureau d'appoint au dessus du salon...

2 Forme d'un escalier

Droit Droit
  • Volée droite, avec ou sans contremarche. Confortable, facile à poser et économique.

Hélicoïdal rond Hélicoïdal rond
  • Marches ancrées autour d'un axe. Emprise circulaire au sol réduite.
Peut être placé librement dans la pièce. Bien situer les paliers haut et bas.

Hélicoïdal carré Hélicoïdal carré
  • Marches ancrées autour d'un axe. Emprise carrée au sol réduite.À placer contre un mur ou dans un angle de pièce.

1/4 tournant bas ou haut 1/4 tournant bas ou haut
  • Deux volées : la volée du bas ou du haut est tournante, celle qui finit l'escalier est droite.
    Implantation souple et bon confort à l'usage.
2/4 tournants 2/4 tournants
  • Trois volées : les deux du bas tournantes, celle d'en haut droite.
    Confortable, intermédiaire entre le 1/4 tournant et l'hélicoïdal.
Escamotable pliant Escamotable pliant
  • Composé de deux ou trois vantaux articulés qui diminuent son encombrement.
Supporte une charge de 150 kg. En bois et solidaire de la trappe.

3 Préparer l’aménagement d’un escalier

Ce qu'il faut savoir
  • Le type d'escalier et l'échappée sont déterminés, avant toute autre chose, par la trémie.
  • Prévoir un dégagement en haut et en bas de 70 à 80 cm minimum.
  • La hauteur des marches varie entre 18 et 21 cm pour une profondeur entre 20 et 29 cm.
  • Le rapport profondeur/hauteur des marches doit correspondre à la largeur d'un pas à plat.
  • La largeur utile, qui permet à 2 personnes de se croiser, équivaut en général à 80 cm.
    Les escaliers ergonomiques en kit existent en largeur 50 à 70 cm.
  • Le nombre de marches se situe entre 12 et 15.Au-delà, il est préférable de prévoir un palier.
  • La rampe ou main courante se situe généralement à 90 cm du nez de la marche.
  • Quant à l'échappée, elle varie de 200 à 230 cm, elle doit toujours être supérieure à 190 pour permettre le passage d'une personne debout.
Ce qu'il faut savoir

4 Sécurité

Balustrades : une sécurité indispensable
Balustrades : une sécurité indispensable
La balustrade (ou garde-corps) est l'un des principaux éléments structurants de l'escalier et participe à l'esthétique générale. Elle constitue une protection essentielle en limitant les chutes et les pertes d’équilibre.
Normes et distances à respecter
  • Pour les escaliers qui comptent plus de 5 marches, la hauteur minimale doit être de 90 cm. Elle est de 100 cm sur un palier.
  • Prévenir du danger
    Les dimensions des rampes, garde-corps et mains courantes répondent à des normes précises. La norme française (NF P01-012) s'impose dès lors que la hauteur de chute dépasse 1 m.
  • Au sein de la zone de sécurité
    La zone dite de sécurité (les 45 cm du bas) ne doit pas pouvoir servir d'échelle aux enfants.
    Un remplissage plein est obligatoire à ce niveau pour les balustres horizontales, ainsi qu'un écartement de 11 cm entre les balustres verticales et les tubes (l'utilisation des câbles n'est pas admise).
  • Au-delà de la zone de sécurité
    Les espacements entre les éléments de l'habillage ne doivent pas dépasser 18 cm.
    Par ailleurs, la distance entre les poteaux ne doit pas dépasser 1 m et la main courante doit être située à une hauteur minimale de 90 cm.

5 Rénover facilement un escalier

Il y a deux manières de rénover un escalier : changer les marches ou changer le poteau et les tubes de la rampe.
Changer le poteau et les tubes Changer le poteau et les tubes
  • Le poteau s'ajuste sur un limon d'épaisseur 30 mm.
    Le support orientable s'adapte à l'inclinaison de l'escalier.
Changer les marches Changer les marches
  • Les marches s'adaptent à tous les escaliers. Largeur 130 cm max. x profondeur 39 cm.
    Le placage des marches et contremarches est en chêne ou stratifié blanc.

Vous aurez besoin de ...