Bien choisir sa cloison

Faciles à employer et faciles à poser, les cloisons légères permettent de moduler l'espace, de séparer les pièces trop grandes, de créer de nouveaux lieux de vie et de rangement ou encore isoler des murs.

1 La matière d’une cloison

Composition d’une cloison
  • Composées de grands panneaux de plâtre habillés de part et d'autre d'un parement en carton, elles se montent grâce à une structure métallique (un rail).
  • La plaque classique d'une épaisseur de 13 mm se décline en fonction de ses joints :
    • bords amincis (BA) avec bandes à joints,
    • bords arrondis (SB) sans pose de bande,
    • bords ronds amincis (BRA), avec ou sans pose de bande.
  • Dimensions : 2,50 x 1,20 m - 1,50 x 1 m - 2,50 x 0,60 m.
  • La plaque hydrofugée convient pour les pièces humides, résiste à la condensation ou aux projections d'eau.
    Son épaisseur est de 13 mm, ses dimensions de 2,50 x 1,20 m, et elle se pose avec une bande à joint ou calicot (BA).
  • La plaque de plâtre ignifugée, classée M0, fait 13 mm d'épaisseur et 2,50 x 1,20 m de dimension.

Cloison alvéolaire Cloison alvéolaire
  • Constitués de deux plaques de plâtre réunies par un réseau en carton à maille hexagonale, elles se montent à l'aide d'une ossature en bois et un rail métallique en pied.
  • Dimensions : 2,50 x 1,20 m et 2,50 x 0,60 m. 
  • Types de joints : BA, SB et BRA.
Plaque de produits naturels Plaque de produits naturels
•    Hydrofuges, ignifugées et de haute résistance, ces plaques sont fabriquées à partir de gypse et de fibres de cellulose et offrent des avantages techniques évidents : faciles à percer, scier, clouer et pas de préparation de fond avant des travaux de peinture ou de tapisserie.
•    Épaisseurs et deux dimensions : 13 mm d'épaisseur pour 2,50 x 1,20 m et 10 mm d'épaisseur pour 1,50 x 1 m.
Carreau de plâtre Carreau de plâtre
  • Standard, ils sont composés de plâtre plein, équipés de tenons et mortaises pour s'emboîter les uns dans les autres.
    Leurs dimensions sont de 66 x 50 mm.
  • Épaisseurs : 5, 6 ,7 ou 10 cm.
  • On trouve également d'autres types de carreaux de plâtre:
    • carreau creux, alvéolé, léger et solide de 7 cm d'épaisseur et mesurant 66 x 50 cm,
    • carreau hydrofugé plein (épaisseur : 5, 6, 7 ou 10 cm),
    • carreau creux (épaisseur 7 ou 10 cm).
  • Dimensions : 66 x 50 cm.
Plaque en béton cellulaire Plaque en béton cellulaire
  • Matériau recyclable, composé de sable siliceux, ciment et chaux, facile à poser.
  • Léger avec des performances intéressantes en matière d'isolation thermique et acoustique.
  • Ininflammable.
  • Dimensions : 62,5 x 25, 60 x 25, 62,5 x 50 ou 60 x 50 cm.
  • Épaisseur : de 7 ou 10 cm.
Cloison en brique de verre
Cloison en brique de verre
  • Pour donner plus d'espace et de lumière.
  • Différents coloris (vert eau, bleu azur, reflets bronze, gris cendré, blanc...).
  • Différents aspects : ondulé, satiné, lisse, sablé, moucheté, opaque, bullé, effets d'ondes croisées...
  • Si presque tous les modèles sont de la même taille (19 x 19 cm) et de la même épaisseur (8 cm), on peut aussi utiliser des panneaux pré-assemblés par module de 4, 6 ou 8.


Bon à savoir : les plaques de plâtre et les carreaux de plâtre répondent aux normes françaises sur la résistance au feu, la réaction au feu (M0 : ininflammable), leur indice d'affaiblissement acoustique en dB selon le type de cloison, et leur tenue mécanique.
Les cloisons de bois de plus de 18 mm ont une réaction au feu moyennement inflammable (M3).

2 L’usage d’une cloison

Le choix du type de cloison se fait en fonction de l’usage et de la pièce de destination de la cloison.
Pour une grande surface Pour une grande surface
  • Les grands panneaux permettront de couvrir de plus vastes surfaces, leur pose est plus aisée et leur finition plus facile.
Pour une cloison légère Pour une cloison légère
  • Les cloisons alvéolaires seront utilisées là où le poids peut poser problème : étages, combles, planchers anciens...
Pour une pièce humide Pour une pièce humide
  • Pour créer ou aménager une pièce humide (salle de bains, cuisine, buanderie), on utilisera des carreaux de plâtre ou des plaques de plâtre hydrofugés.
  • Outre les cloisons de séparation, les condamnations d'ouverture, les cloisons légères peuvent être utilisées comme isolant thermique et phonique en contre cloison.
  • Le béton cellulaire, la brique creuse pourront aussi « habiller » un mur dégradé grâce à leur faible épaisseur.

3 Recommandations techniques

Outre la préparation du support, suivant le matériau utilisé, l'encombrement et la pose seront différents.
  • La prise de mesure sera essentielle pour les cloisons à ossature métallique ou de bois, avant la pose qui s'effectue avec un matériel simple : scie à métaux ou égoïne, vis auto perceuses, fil à plomb, maillet de caoutchouc.
  • Pour les joints, on utilise des bandes à joints en papier ou autocollant et des enduits pour joints prêts à l'emploi.
  • Pour le carreau de plâtre, de terre cuite ou de béton cellulaire, il faut désolidariser la cloison du sol avec une bande résiliente (U en plastique, liège, fibre de bois), et monter les carreaux en utilisant de la colle, du plâtre ou du mortier.
  • Même principe pour les briques de verre qui utilisent une structure de croisillons métalliques ou un système modulaire en bois, dans lequel elles sont fixées par une colle appropriée ou un lit de mortier qui sert à faire les joints.


Vous aurez besoin de ...