articlerevetementDeSol/v3/p/idees-conseils/tout-savoir-sur-les-differentes-poses-de-carrelage-l1308216350|Il existe de nombreuses façons de personnaliser un carrelage. Cet art s'appelle le calepinage.|http://s1.lmcdn.fr/multimedia/154003223/idees-conseils/carrelage/tout-savoir-sur-les-differentes-poses-de-carrelage/les-differentes-poses-intro.jpg

Idées et conseils / Carrelage, parquet & sol souple

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami
  • Envoyer cette page à un ami

    Vous allez envoyer cet article à un ami ?
    Leroy Merlin vous propose de le diffuser à tous vos amis sans y passer plus de temps !

    *Champs obligatoires

    Séparez les adresses par des virgules

    Mentions légales
    Conformément à la loi "Informatique et Liberté" 78.17 du 6 janvier 1978, le client bénéficie d'un droit à l'information, d'un droit d'accès, d'un droit d'opposition, de rectification et de suppression sur les informations nominatives recueillies à l'adresse suivante :
    SA LEROY MERLIN France
    La Voix du Client
    Rue Chanzy
    59260 Lezennes

    Envoyer cette page à un ami

    Page "décoration du mur"

    Un email a bien été envoyé à :

    Vous allez également recevoir une copie de cet envoi sur votre adresse mail

    Fermer
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Ajouter aux favorisAjouter aux favoris
Retour aux contenus comprendre du Centre de documentation

Carrelage

comprendre : Tout savoir sur les différentes poses de carrelage

Il existe de nombreuses façons de personnaliser son carrelage. Finis les carrelages unis, place aux effets déco ! Ludique et esthétique, l'art de le poser s'appelle le calepinage. Son rôle est essentiel pour équilibrer les lignes et participer à l'harmonie d'ensemble de la pièce. En choisissant au mieux le type de pose, les pertes de carreaux sont minimes et la réussite est au rendez-vous !

Préparation du sol

Avant de commencer la pose, le sol doit être parfaitement préparé pour obtenir une surface plane et un support lisse. Dans le cas contraire, il faudra effectuer un ragréage.

Ensuite, il convient d'effectuer un bon traçage pour savoir à quel endroit commencer la pose. Même si on maîtrise parfaitement la technique, rien ne remplace l'observation. Il faut savoir masquer les imperfections d'une pièce. Il faut savoir regarder et prendre du recul. Ne pas hésiter à positionner les carreaux à blanc, c'est-à-dire sans colle.

Il est possible de réaliser un calepinage précis en dessinant le plan de pose avec l'emplacement de chaque carreau. Dans ce cas, optimiser les coupes et minimiser les pertes. Prévoir tout de même des carreaux supplémentaires pour avoir une marge de manoeuvre confortable.


Sens de pose classique

À la base de tout calepinage, on trouve une pose droite ou en diagonale. La plupart des différents plans de pose sont des variations autour de l'une ou l'autre, associées ou non.


La pose droite.

Pose droite

La pose droite ou « à fond perdu » est la plus facile à maîtriser quand on utilise des carreaux de même format. Ils sont alignés à angle droit, d'un mur au mur opposé, à partir d'un axe central et perpendiculaire au côté de l'entrée de la pièce.

Si la pièce n'est pas d'équerre, le tracé du premier axe part de préférence du centre de la porte d'accès pour atténuer l'irrégularité du volume. Si une ligne de carreaux entiers est le plus souvent placée à hauteur de la porte, d'autres options sont possibles. Par exemple, celle qui consiste à privilégier le mur qui est le plus droit et que l'on veut mettre en valeur.

La pose droite demande surtout une grande minutie dans l'alignement des carreaux, qui doit être parfait. Comme il s'agit d'un quadrillage, les bords des carreaux dessinent les lignes de fuite de la perspective de la pièce. En effet, ce sont les bords des carreaux, parfaitement alignés, et non les joints qui dessinent les lignes du quadrillage créé au sol par la pose droite. Chaque décalage peut rompre cet équilibre.


La pose en diagonale.

Pose en diagonale

Le tracé débute, comme celui de la pose droite, par des axes perpendiculaires. On place le premier carreau pile au centre, là où les axes se coupent, avec les pointes sur les lignes.

On trace ensuite les diagonales de chaque côté du carreau, en posant à blanc jusqu'aux murs. Cette pose demande tout autant de minutie pour l'alignement des carreaux que la pose droite.


Pose : carreaux de format identique

Droite ou diagonale, à partir de ces sens de poses classiques, il est possible de composer des plans plus complexes.


La pose décalée.

Pose décalée

On parle aussi de pose à joints de pierre ou à joints contrariés. Elle requiert une grande attention, surtout au démarrage de chaque ligne. À partir du sens de pose choisi (droit ou diagonal), chaque ligne de carreaux est décalée vis-à-vis de l'autre de façon absolument symétrique par rapport au centre des carreaux de la ligne précédente.


La pose en chevron.

Pose en chevron

Une pose qui revient aujourd'hui avec le développement des carreaux imitation bois. Elle est réalisée avec des carreaux en format lame (120 x 20 cm et 60 x 15 cm) pour une imitation des jeux de lame d'un sol en parquet.


Pose : carreaux de format spécifique

La pose avec cabochon.

Pose de format octogonal

Pour cette pose avec cabochons, il faut être extrêmement minutieux pour respecter le sens de pose et son alignement, et bien régler le positionnement de chaque cabochon. On la réalise le plus souvent en pose droite.

C'est le motif créé par l'alternance des carreaux qui produit l'effet et non plus les lignes de fuite comme dans les poses classiques.


La pose de format hexagonal.

Pose de format hexagonal

C'est la pose traditionnelle des tomettes hexagonales en terre cuite. Inutile de se lancer dans une pose en diagonale, la pose droite suffit à elle seule pour créer le motif et rythmer l'espace.

On commence par positionner à blanc, sur les axes perpendiculaires, les premières lignes de carreaux, puis les premiers m². Les coupes sont délicates et plus nombreuses que pour la pose droite de format classique. On peut aussi poser des carreaux hexagonaux avec des cabochons, comme on le fait pour des octogones.


Personnalisation du carrelage

Pose d'une mosaïque

La tendance est aux décors dépouillés et aux frises discrètes. Une mosaïque réussie égaye une pièce avec originalité, une frise donne la touche finale avec un carrelage.


Associer le sens de pose

En jouant simplement avec les sens de pose, il est facile de réaliser des compositions et de créer des effets sans avoir à maîtriser les techniques liées aux formats très spécifiques.
Par exemple : réaliser des poses dites « en tapis » : poser un tapis en diagonale entouré d'une bordure ou d'une frise en pose droite.


Les autres articles comprendre de Carrelage :