articlerevetementDeSol/v3/p/idees-conseils/tout-savoir-sur-le-carrelage-de-sol-l1308216348|En pierre ou en céramique, le carrelage est un matériau naturel solide, résistant et décoratif.|/multimedia/154003210/idees-conseils/carrelage/tout-savoir-sur-le-carrelage-de-sol/carrelage-de-sol-intro.jpg

Idées et conseils / Carrelage, parquet & sol souple

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami
  • Envoyer cette page à un ami

    Vous allez envoyer cet article à un ami ?
    Leroy Merlin vous propose de le diffuser à tous vos amis sans y passer plus de temps !

    *Champs obligatoires

    Séparez les adresses par des virgules

    Mentions légales
    Conformément à la loi "Informatique et Liberté" 78.17 du 6 janvier 1978, le client bénéficie d'un droit à l'information, d'un droit d'accès, d'un droit d'opposition, de rectification et de suppression sur les informations nominatives recueillies à l'adresse suivante :
    SA LEROY MERLIN France
    La Voix du Client
    Rue Chanzy
    59260 Lezennes

    Envoyer cette page à un ami

    Page "décoration du mur"

    Un email a bien été envoyé à :

    Vous allez également recevoir une copie de cet envoi sur votre adresse mail

    Fermer
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Ajouter aux favorisAjouter aux favoris
Retour aux contenus comprendre du Centre de documentation

Carrelage

comprendre : Tout savoir sur le carrelage de sol

Le carreau de sol utilisé pour réaliser le carrelage existe depuis des siècles. En pierre ou en céramique, c'est un matériau naturel apprécié pour sa longévité, sa solidité et son très grand potentiel décoratif. Aujourd'hui, il existe une très large gamme de carreaux, travaillés de façon artisanale ou industrielle.

Types de carrelage

Marbre.

Revêtement intemporel et actuel

Ses qualités sont nombreuses : c'est un matériau naturel, robuste et incombustible qui s'entretient facilement. Il sait résister au temps et traverser les siècles. Très esthétiques, les carreaux permettent de créer une infinité de décors, des plus sobres aux plus chatoyants.

Il existe 3 grandes catégories de carrelage :

  • En pierre naturelle travaillée (granit, ardoise, marbre...).
  • Avec des terres ou des argiles cuites : carreaux de terre cuite, tommettes, carreaux de ciments...
  • En grès.

Pierres et terres

Parmi les pierres naturelles, le granit est doté d'une durabilité et d'une très forte résistance. Le marbre, extrait sous forme de bloc, offre de multiple possibilité de transformation (tranche pour escaliers, dallage, plan vasque) et de nombreuses finitions de surface sont possibles (brut, adouci, poli, vieilli et patiné).

Bon à savoir : Les galets sont de plus en plus utilisés comme revêtement de sol, pour décorer, entourer un carrelage de sol ou habiller une salle de bains.


Terre cuite.

Terres cuites

Entièrement constitués d'argile, les carreaux en terre cuite se patinent avec le temps. Assez tendres, ils doivent être traités avec de l'huile de lin ou de la paraffine pour les protéger. La terre cuite est un matériau écologique par excellence car il est 100% naturel, sans composant chimique.

Les carreaux de ciment, nés dans le sud de la France au XIXe siècle sont faits d'une pâte de ciment, sable et poudre de marbre. Teintés, ils sèchent librement à l'air ; des moules permettent de créer des plaques aux décors très travaillés.


Cérame émaillé.

Grès

Quant aux grès, leur qualité, leur solidité et leur résistance dépendent de la technique mise en oeuvre.
Parmi les grès, on distingue 3 familles principales : les grès émaillés, les grès cérame émaillés (teintés dans la masse ou non) et les grès cérame pleine masse.

Le grès émaillé est un mélange d'argile et de différents composants (feldspath, kaolin, sable...). Compressé dans des presses, il est émaillé (recouvert d'une couche d'émail décorative) puis cuit à très haute température.
Le grès cérame émaillé se distingue par l'utilisation d'argiles et de composants plus riches de manière à obtenir une résistance plus grande. Il peut être teinté dans la masse pour que la couleur du biscuit soit proche de celle de l'émail.

Le grès cérame pleine masse, comme son nom l'indique, est un support réalisé dans la masse, c'est-à-dire que sa surface est la même que sa structure. Non émaillé, il est moins sensible aux impacts. Sa cuisson à haute température lui confère une très forte résistance. Ainsi, les cérames pleine masse porphyrés sont utilisés pour des passages très intenses : garage, lieux publics...

Attention aux idées reçues sur la qualité des carrelages : le cérame pleine masse n'est pas le seul choix possible.
Plus la couleur du carrelage est claire, moins l'usure se verra. Pour un carrelage blanc, on peut donc tout à fait choisir un grès émaillé de bonne qualité. En revanche pour un carrelage de couleur foncée, préférer un grès cérame émaillé teinté dans la masse ou mieux un grès cérame pleine masse.


Normes et pièces

Les normes donnent des indications sur 3 données : la résistance au passage, la résistance à la rayure et la résistance à la glissance. Il convient de choisir un carrelage en fonction de la pièce dans laquelle le poser et son usage.

Différentes informations permettent au consommateur de choisir le type de carrelage adapté à la pièce dans laquelle il sera installé.


Résistance au passage.

Résistance au passage

La norme PEI définit la résistance à l'abrasion et détermine le niveau de passage (norme européenne).

Les carreaux sont classés en fonction de leur destination à l'intérieur de quatre classes, définies ainsi :

  • PEI II : pour locaux soumis à un passage modéré (chambre).
  • PEI III : pour locaux soumis à un passage normal, usage moyen fréquent
  • PEI IV : pour locaux soumis à un passage important, très bonne résistance pour toutes les pièces y compris la cuisine.
  • PEI V : pour locaux soumis à un passage intensif (hall d'immeuble, restaurants, bureaux, magasins).

Le classement UPEC (norme française) définit la résistance aux critères suivants :

  • Usure (marche).
  • Poinçonnement (chutes d'objet et mobilier).
  • Eau (entretien et humidité).
  • Agents chimiques.

Il est associé à une classe de I à IV pour la plus résistante.


Résistance à la rayure.

Résistance à la rayure

L'échelle de MOHS qualifie la résistance aux rayures (important pour une chambre d'enfant ou une cuisine) :

  • MOHS 1 à 4 : faible résistance.
  • MOHS 5 à 6 : résistance correcte.
  • MOHS 7 à 8 : bonne résistance.
  • MOHS 9 à 10 : très bonne résistance.


Résistance à la glissance pieds nus.

Résistance à la glissance : pieds nus

La norme ABC qualifie l'adhérence du carrelage pour pieds nus, important pour une pièce d'eau.

  • A : adhérence moyenne.
  • B : adhérence élevée.
  • C : forte adhérence.


Résistance à la glissance pieds chaussés.

Résistance à la glissance : pieds chaussés

La norme R qualifie l'adhérence du carrelage pour pieds chaussés, important pour un sol extérieur.

  • R9 : adhérence normale.
  • R10 : bonne adhérence.
  • R 11 : très bonne adhérence.
  • R12 et R13 : excellente adhérence.


Textures et décors

Longtemps réservés à la cuisine et aux pièces d'eau, les carreaux de sol sont de plus en plus utilisés dans toutes les pièces à vivre de la maison, les chambres et les lieux de passage.

Les carreaux de grès peuvent être posés partout. Ils offrent aujourd'hui un large choix de décors, de coloris et de nuances. Ils savent imiter l'aspect de la pierre naturelle mais aussi du bois, du béton et même du métal.

Suivant les régions, les terres cuites aux teintes naturelles sont souvent utilisées dans le cadre de rénovation en respectant le style d'origine des maisons anciennes.

Au-delà de la qualité du carreau, de sa teinte naturelle ou colorée, c'est l'art du carrelage qui permet de créer avec tous les types de carreaux des décors géométriques ou à motifs. Design, actuels, classiques, naturels ou campagnards, les sols carrelés donnent à tous les intérieurs un caractère bien affirmé.

Carrelage imitation bois.

Formats et types de pose

Carrelage rectangulaire grand format.

Les carreaux peuvent être carrés ou rectangulaires. Les formats les plus couramment utilisés sont les formats 33 x 33 cm, 40 x 40 cm, 45 x 45 cm et 30 x 60 cm. La tendance est au développement de très grands formats 60 x 60 cm et 120 x 60 cm.

Il existe plusieurs types de pose. Choisir le type de pose permet de personnaliser son carrelage mais aussi la couleur des joints et d'associer des décors ou des mosaïques.


Les autres articles comprendre de Carrelage :