Tout savoir sur la récupération d'eau de pluie

Alors que notre consommation d'eau ne cesse d'augmenter, le prix de l'eau potable du réseau est de plus en plus élevé tandis que nos ressources en eau, elles, se font de plus en plus rares. Autant de raisons pour récupérer l’eau de pluie.

1 Récupérer l'eau de pluie : raisons économiques

Prix et consommation
  • Depuis quelques années, le prix de l'eau ne cesse d'augmenter tandis que nos besoins en eau se font de plus en plus importants.
  • L'eau est à volonté dans pratiquement toutes les pièces de la maison. Cette facilité a rapidement conduit à l'augmentation de la consommation d'eau. La consommation d'eau par habitant en France oscille aujourd'hui entre 150 et 300 litres d'eau par jour et par personne.
  • Les bains, l'arrosage de la pelouse et du jardin, le lavage de la voiture ou le remplissage de bassins sont autant de sources de consommation de l'eau potable. En France, dans certaines régions, la ressource en or bleu se raréfie, notamment en période de sécheresse.
Solutions pour éviter de gaspiller
Le tableau ci-dessous dresse un état des lieux des consommations d'eau qui peuvent être économisés au jardin.

Arroser un potager

6 L/m²/jour

Arroser des arbustes

2,5 L/m²/jour

Arroser le gazon

3 L/m²/jour

Arroser les fleurs

4 L/m²/jour

Laver la voiture

200 à 300 L/lavage

Remplir une piscine

50 000 à 80 000 L

Nettoyage sous pression

300 L/heure

La marge de progrès est importante. Entre une famille qui "fait attention" (et utilise de l'eau de pluie pour arroser le jardin) et la famille moyenne, la consommation peut varier du simple au double.
A l’intérieur de la maison, il est également possible d’économiser, en prenant l'habitude de fermer le robinet :
  • 10 litres d'eau pendant le brossage des dents,
  • 30 litres d'eau pendant le rasage,
  • 120 litres d'eau pendant la vaisselle à la main.

2 Récupérer l'eau de pluie : raisons écologiques

Préserver les ressources en eau
Préserver les ressources en eau
  • Économiser l'eau permet donc de ménager les nappes phréatiques qui alimentent nos réseaux, tout en faisant de substantielles économies. 
  • À terme, cela limite les volumes d'eaux sales à traiter, donc les investissements à réaliser par la collectivité, et les volumes de déchets de stations d'épuration (boues) dont l'élimination est problématique.
  • Si les ressources en eau deviennent de plus en plus précieuses, c'est aussi parce que la pollution aquatique ne cesse de s'aggraver.
  • Même si l'industrie et l'agriculture ont réalisé des efforts considérables ces 20 dernières années pour réduire les effluents déversés dans la nature, un grand chemin reste encore à parcourir.
Utilisation et atouts de l'eau de pluie
  • L'eau du réseau potable en France est généralement de très bonne qualité. Elle subit les traitements adéquats. L'eau de pluie n'est, elle, pas potable telle quelle mais elle peut toutefois, dans un réseau secondaire, servir pour de nombreuses utilisations : toilettes, arrosage, lavage... On peut également la stocker pour l'employer ultérieurement.
  • La meilleure eau d'arrosage est celle qui tombe du ciel. Elle est bénéfique pour l'environnement, tout en ne mettant pas à contribution les nappes phréatiques, ce qui est précieux en période estivale.
  • Outre l'économie qu'elle procure à terme, l'eau de pluie est bénéfique puisqu'elle offre l'avantage d'être non calcaire. L'utilisation d'eau de pluie dans un lave-linge donne à la lessive un pouvoir lavant supérieur, ce qui permet d'en diminuer les doses ; les adoucissants sont alors inutiles. 

3 Besoins en eau

Nombre de personnes au foyer

Superficie du jardin

< 200 m²

200 m²

400 m²

600 m²

800 m²

1000 m²

2 personnes

1600 L

3700 L

3700 L

4500 L

6500 L

6500 L

3 personnes

2650 L

3700 L

4500 L

6500 L

6500 L

9000 L

4 personnes

3700 L

4500 L

6500 L

6500 L

9000 L

9000 L

5 personnes

3700 L

6500 L

6500 L

9000 L

9000 L

-

Le tableau ci-contre indique le volume de la cuve de récupération de l'eau nécessaire selon le nombre d'habitants et la taille du jardin.
Dans certains lotissements récents, il peut être demandé lors de la construction de l'habitation et selon un cahier des charges précis, de mettre en place un réseau de rétention d'eaux pluviales. Les réservoirs seront alors d'une capacité de 4500 à 9000 litres.

4 Fonctionnement de la récupération de l'eau de pluie

Principe de fonctionnement
  • La pluie qui tombe sur la toiture de la maison est canalisée dans des gouttières reliées à une cuve aérienne (collecteur) ou à un réservoir enterré. 
  • Une pompe électrique permet d'acheminer l'eau de la cuve vers la maison où elle peut alimenter les sanitaires et les appareils ménagers.

Principe de fonctionnement
Collecteur ou réservoir enterré
Selon l'usage (jardin et/ou domestique); la quantité d'eau récupérable et la place disponible, vous avez le choix entre des récupérateurs extérieurs ou des cuves à enterrer. Si vous avez un grand jardin, optez pour un modèle enterré : l'eau sera ainsi stocké à l'abri de la chaleur et de toute contamination bactériologique.
Collecteur
Collecteur
  • L'eau qui descend du toit circule dans la gouttière, mais avant de tomber dans le collecteur, l'eau est filtrée empêchant ainsi les salissures telles que feuilles, brindilles ou insectes de tomber dans la cuve. Ce filtre évite également la formation de vase et l'altération de l'eau pendant son séjour dans la cuve. Un collecteur peut récupérer 80 à 90% de l'eau qui tombe du toit lors d'une averse.
  • La mise en place d'un collecteur d'eau pluviale est simple et rapide, facile à retirer comme à nettoyer.
  • L’idéal est de placer le collecteur à l’ombre.
Réservoir enterré
Réservoir enterré
1. Gouttière 2. Filtre 3. Tuyaux de liaison 4. Réservoirs 5. Point d’eau 6. Pompe


  • Pour un réservoir enterré, l'eau qui provient du toit passe par un filtre automatique qui s'installe dans le sol avant la cuve à la base de la gouttière. Une grille amovible ou un panier permettent de filtrer l'eau. Le filtre comprend un dôme avec couvercle pour en faciliter le nettoyage. Lorsque la cuve est pleine, l'eau est redirigée vers le réseau d'eaux pluviales via le trop plein.
  • Il faut prévoir de place pour la fouille de la cuve, les linéaires de raccordement et leurs coudes. Les voitures et les plantations ne sont pas admises à cet emplacement.

5 Un usage réglementé

  • Les eaux de pluie doivent toujours être récupérées en aval de toitures non accessibles, sans amiante-ciment ni plomb.
  • L'usage intérieur de l'eau de pluie est limité à l'arrosage, au lavage des sols, aux WC et au lave-linge.
  • Si l'eau de pluie utilisée est rejetée dans le réseau d'assainissement collectif,  vous devez effectuer une déclaration en mairie mais aussi compter le volume utilisé.
  • Souscrivez éventuellement un contrat d'entretien annuel avec des spécialistes, l'entretien annuel de la cuve étant obligatoire.
  • Il faut mentionner "eau non potable" à côté de chaque WC et de chaque point de soutirage d'eau de pluie.

Vous aurez besoin de ...