Accueil > Idées et Conseils : Électricité - Domotique > Motorisation, interphone > Comment installer une gâche électrique ?
pas-a-paselectriciteDomotique/v3/p/idees-conseils/comment-installer-une-gache-electrique-l1308216587|Une gâche électrique se monte sans difficulté à la place de son équivalent mécanique.|/multimedia/114002084/idees-conseils/motorisation-interphone/comment-installer-une-gache-electrique/gache-intro-visu.jpg

Idées et conseils / Electricité - Domotique

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami
  • Envoyer cette page à un ami

    Vous allez envoyer cet article à un ami ?
    Leroy Merlin vous propose de le diffuser à tous vos amis sans y passer plus de temps !

    *Champs obligatoires

    Séparez les adresses par des virgules

    Mentions légales
    Conformément à la loi "Informatique et Liberté" 78.17 du 6 janvier 1978, le client bénéficie d'un droit à l'information, d'un droit d'accès, d'un droit d'opposition, de rectification et de suppression sur les informations nominatives recueillies à l'adresse suivante :
    SA LEROY MERLIN France
    La Voix du Client
    Rue Chanzy
    59260 Lezennes

    Envoyer cette page à un ami

    Page "décoration du mur"

    Un email a bien été envoyé à :

    Vous allez également recevoir une copie de cet envoi sur votre adresse mail

    Fermer
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Ajouter aux favorisAjouter aux favoris
Retour aux contenus réaliser du Centre de documentation

Motorisation, interphone

réaliser : Comment installer une gâche électrique ?

Difficulté : débutant

  • off
  • off
La caisse à outils
Matériaux nécéssaires

Une gâche électrique se monte sans difficulté à la place de son équivalent mécanique. Elle peut être commandée par un simple bouton-poussoir, reliée à un interphone ou à un portier vidéo. L'alimentation se faisant en très basse tension, l'installation nécessite un transformateur adapté au voltage et à l'intensité du modèle choisi.

0Principe de fonctionnement

Zoom338

La gâche électrique est un équipement électromagnétique permettant une ouverture à distance. Bien que certains modèles soient retardateurs d'effraction, son rôle est avant tout de contrôler le pêne dormant de la serrure fixée sur la porte.

Le système se compose d'un électro-aimant qui agit sur une gâchette associée à une griffe, elle-même couplée à une crosse de blocage. Ces organes sont animés par un jeu de pivots et de ressorts.
En position de fermeture, la crosse bloque le pêne de la serrure. Quand le bouton de commande ordonne l'ouverture, l'électro-aimant actionne la gâchette, qui fait pivoter la griffe : son poussoir libère alors la crosse et le pêne est déverrouillé. Quand la porte se referme, la griffe reprend sa place initiale et la crosse se remet en position de verrouillage.

À savoir :
Divers accessoires sont proposés en option pour améliorer l'installation : contact de signalisation intégré, bouton à voyant lumineux, ferme-porte automatique (groom), têtière anti-effraction, etc.
La gâche peut aussi être équipée d'un loquet permettant de la libérer de façon permanente. Pratique en cas de déménagement ou de travaux de rénovation, quand on a besoin de laisser la porte ouverte des heures durant.


1Quel modèle choisir ?

Zoom338

Des critères de choix sont importants : l'aspect de la serrure, sa taille et éventuellement le sens d'ouverture de la porte déterminent ceux de la gâche à poser. Il existe des gâches horizontales ou verticales, à poser en applique ou à encastrer (à larder), réversibles ou destinées à un sens d'ouverture précis : à droite ou à gauche.

Il faut ensuite choisir entre trois principaux types de condamnation : à impulsion, à contact stationnaire, à rupture. Chacun répond à un usage particulier et à un certain niveau de sécurité.

  • À impulsion : la gâche débloque le pêne demi-tour de la serrure tant que vous appuyez sur le bouton de commande. La porte ne peut s'ouvrir que pendant cette durée. Dès que vous relâchez, la crosse se remet automatiquement en position de blocage. Groupe 1 : sécurité des bâtiments.
  • À contact stationnaire : une brève impulsion débloque le pêne et le maintient ainsi jusqu'à l'ouverture de la porte. La condamnation ne se fait qu'une fois la porte refermée. Si une personne malintentionnée empêche la fermeture, problème... Groupe 2 : sécurité restreinte.
  • À rupture : appelée aussi « à sécurité positive », la gâche est maintenue verrouillée par une alimentation électrique continue. La coupure, ou rupture, du courant déclenche l'ouverture. Ce principe est particulièrement adapté aux portes anti-panique. Groupe 3 : sécurité des personnes.

À savoir :
D'autres paramètres interviennent dans le choix du modèle : fonction de la menuiserie à équiper (porte d'entrée, portail, portillon...), type de fermeture (battante simple ou double, coulissante...), matériaux (alu, bois, PVC...), poids, etc.


2Comment l'installer ?

Démonter la vieille gâche, fixée par quatre vis. Présenter la nouvelle sur le cadre dormant (l'huisserie) et repérer son emplacement. Veiller à bien aligner la crosse de blocage sur le pêne de la serrure.

Dans un cadre en bois, Il faudra sûrement à ajuster la mortaise (pose encastrée) ou la feuillure d'emboîtement (pose en applique). Consulter attentivement les croquis de la notice, qui vous donnent les bonnes mesures au millimètre près : largeur, hauteur, profondeur... ainsi que le jeu à laisser entre la gâche et la serrure.

Par ailleurs, il y a de fortes chances que les points de fixation de la gâche électrique ne coïncident pas avec ceux de l'ancienne. Pour éviter les problèmes, reboucher les trous existants avec des chevilles en bois.

Une fois les modifications apportées, monter la gâche à blanc afin d'ajuster le réglage du verrouillage comme indiqué dans la notice. Lorsque tout est correct, repérer et percer les points de fixation. Il ne faut en aucun cas utiliser la gâche comme gabarit de perçage : l'introduction de sciure ou de limaille perturberaient à coup sûr le fonctionnement du mécanisme.


3Comment la brancher ?

Zoom338

Avant de visser la gâche et sa têtière, procéder à son branchement. Le raccordement s'effectue par deux fils de faible section. L'un est relié directement au transformateur chargé de convertir les 230 V du secteur en très basse tension de fonctionnement : 8 à 48 V, selon les modèles de gâches. L'autre fil passe par le bouton de commande avant de rejoindre le transfo. Cet appareil est de son côté raccordé en droite ligne au tableau de répartition du logement.

Au montage, s'assurer que le panneau de porte (ou un quelconque joint de calfeutrage) n'exerce aucune pression sur le pêne demi-tour. Celui-ci doit jouer librement. Si le verrouillage se fait mal, c'est au niveau de la serrure que le problème se règle.

À savoir :
La plupart des gâches peuvent être alimentées en courant alternatif (CA) aussi bien que continu (CC). Seuls, les modèles à rupture sont toujours (et pour cause) en courant continu.


Les autres articles réaliser de Motorisation, interphone :

Matériaux nécéssaires

Tous les produits dont vous avez besoin pour cette réalisation :

 
La caisse à outils 

Tous les produits dont vous avez besoin pour cette réalisation :

- Une perceuse
- Un forets à bois ou à métaux
- Un tournevis ou perceuse-visseuse
- Un matériel d'électricien
 

Pour visionner cette vidéo,
vous aurez besoin d'installer Flash Player :

Télécharger maintenant