Idées et conseils / Outillage

Outillage électroportatif

Bien choisir son rabot électrique

Le rabot électrique facilite le travail des pièces de bois. Il permet d'effectuer aussi bien des opérations de dégrossissage que des travaux d'ajustage ou de finition. Son utilisation assure un gain de temps et d'effort appréciable par rapport à un rabot manuel mais requiert quelques précautions pour travailler en toute sécurité.

1 Différentes fonctions

  • Le rabot est un outil qui sert à dégrossir une pièce et à lui donner rapidement l'épaisseur souhaitée.
  • Il est destiné à couper le bois lors de travaux répétitifs. Il permet le rabotage du bois jusqu'à 4 mm par passe.
  • Il est utilisé pour dresser les chants, chanfreiner les arêtes ou réaliser des feuillures jusqu'à 25 mm.

  • C'est un outil qui peut être dangereux s'il est mal utilisé. Il est important de porter un masque et des lunettes de sécurité lors de son utilisation.


Fonctionnement

  • Le rabot électrique est muni de deux lames au carbure de tungstène montées sur un tambour entraîné en rotation par un moteur électrique (de 12 000 à 16 000 tours/min) via une courroie de transmission.

  • Les lames sont fixes sur le tambour, mais la profondeur de travail dans le bois peut être ajustée afin de raboter plus ou moins fin. Les lames du rabot électrique sont appelées « fers ».

  • C'est un outil simple qui ne nécessite qu'un seul réglage : l'ajustage de la profondeur de travail. Celle-ci se fait grâce à la poignée avant qui comporte une mollette de réglage graduée en dixièmes de millimètre.

Bon à savoir : Les rabots électriques sont équipés d'une sortie d'extraction de la sciure sur laquelle le branchement d'un aspirateur industriel est possible pour accroitre le confort d'utilisation.

2 Caractéristiques

Il est inutile d'avoir un rabot très perfectionné si son usage ne l'impose pas.
Il faut donc bien définir en amont l'usage futur du rabot électrique.
À quoi va t-il servir ? Simple travaux de surfaçage ou tâches plus diverses (chanfreinage des arêtes, dressage des champs...).
Ainsi, selon la fréquence d'utilisation plus ou moins élevée, le type de produit à choisir n'est pas le même.


Puissance

  • Elle est exprimée en Watts (de 600 à 850 W) et elle va avoir une incidence sur l'endurance de l'appareil et la qualité du rabotage.
  • Plus la puissance est élevée, plus le rabotage est efficace.

Profondeur de rabotage

  • Elle se règle entre 1 et 4 mm par passe grâce au sabot avant du rabot électrique.
  • À ajuster selon le travail à effectuer.

Bon à savoir : Pour plus de précision et d'efficacité, il est conseillé de procéder par plusieurs passes successives avec une faible profondeur de rabotage.

Type de lame

  • Selon les modèles, la lame (ou fer) peut être droite, à coins arrondis, ou à coins ondulés.
  • Elle est généralement en acier.
  • La fixation des fers sur le tambour se fait soit en vissant les fers monoface, soit en insérant dans la glissière les fers réversibles.

Bon à savoir : La plupart des fers à une face sont affutables alors que les fers réversibles ne le sont pas.

Vitesse de rotation à vide

  • Le travail est efficace et assure une coupe nette entre 12 000 et 16 000 tours/min.
  • Plus elle est élevée, plus la coupe sera franche.

Bon à savoir : Outre les aspects techniques, l'ergonomie du rabot électrique est très importante pour un travail confortable. Le type de poignée du rabot est essentiel pour accumuler moins de fatigue. Privilégier les rabots à poignée bi-matière.