Idées et conseils / Terrasse et jardin

Entretien du jardin

Bien choisir sa tronçonneuse

La tronçonneuse est un outil de coupe d'une redoutable efficacité, destiné aux activités de bûcheronnage : abattage, ébranchage, élagage, débit du bois de chauffage... Électrique ou thermique, le choix de sa puissance et de sa taille est une question d'usage. Ce qui nécessite, au préalable, de bien évaluer ses besoins.

1 Usages

Il existe un grand choix de modèles adaptés à toutes les situations.


Petits travaux à proximité de la maison

Pour couper des bûches, élaguer des branches, une tronçonneuse électrique, légère et maniable, suffit amplement.

Bon à savoir : Une scie à ébrancher (ou élagueuse) sur manche télescopique offre un moyen pratique de tailler des branches à plus de 2 m de hauteur, en gardant les pieds au sol.


Travaux courants

Pour ébrancher, réaliser des petites coupes sur pied, tronçonner, une machine polyvalente s'impose.
Une capacité de coupe de 30 à 40 cm est généralement suffisante.


Usage intensif

Pour l'abattage des arbres et le tronçonnage, ne pas hésiter à investir dans un modèle thermique d'une puissance égale ou supérieure à 45 cm3.
La longueur du guide-chaîne doit dépasser 45 cm.

Bon à savoir : Les outils de jardin motorisés sont parfois très bruyants. Attention à respecter les règles de bon voisinage, comme les plages horaires autorisant leur utilisation (arrêtés municipaux ou préfectoraux).

2 Choix du modèle


Tronçonneuse électrique

Fonctionnant en 230 V, sa puissance de motorisation varie en moyenne de 1 400 à 2 000 W selon le modèle.

Avantages

  • peu bruyante
  • faible consommation énergétique
  • non polluante
  • légère (3,6 à 5,2 kg)
  • entretien facile


Inconvénients

  • nécessite une alimentation électrique à proximité de la zone de travail
  • rallonge indispensable


Tronçonneuse thermique

Son moteur 2 temps utilise un mélange essence sans plomb + 2 % d'huile de synthèse. La cylindrée (22 à 122 cm3) détermine la puissance maxi (740 à 6400 W).

Avantages

  • autonomie sans fil
  • choix de puissances disponibles
  • bon rapport poids/puissance
  • longueurs de coupe de 22 à 90 cm




Inconvénients

  • sonore,
  • polluante
  • plus lourde à l'usage que les versions électriques
  • requiert un entretien minutieux

Bon à savoir : Plus le guide-chaîne est long, plus il faut de puissance pour l'entraîner et plus la machine est lourde. Les constructeurs indiquant souvent le poids à vide et sans la chaîne, il convient d'en tenir compte au moment du choix.


Tronçonneuse sur batterie

Adaptée aux travaux ponctuels et aux petites coupes, elle est équipée d'un accumulateur lithium-ion de 18 V. Poids courant : 2 à 3 kg.

Avantages

  • l'autonomie du sans-fil
  • facilité d'utilisation
  • pas de pollution
  • peu de gêne sonore
  • entretien facile (pas de lubrification du moteur)


Inconvénient

  • longueur de guide limitée (11,5 à 20 cm) par la faible puissance

Bon à savoir : Avant d'utiliser une tronçonneuse sans fil, il est bon de vérifier que la batterie est bien chargée. Une deuxième batterie livrée avec la machine permet d'augmenter la capacité de travail.

3 Termes à connaître

Guide-chaîne
Comme son nom l'indique, maintient et guide la chaîne en mouvement.

Chaîne
Elle est composée de 3 types de maillons : entraîneurs avec limiteur de profondeur, gouges de coupe (droites et gauches alternées), pièces de liaison. L'ensemble est solidarisé par des rivets. La longueur des maillons détermine le « pas » de la chaîne.

Huile de chaîne
Sa viscosité particulière permet d'améliorer le glissement des entraîneurs dans la gorge du guide, tout en réduisant l'échauffement issu de la rotation.

Système anti-rebond
Un angle d'attaque par l'avant du guide peut provoquer un brusque effet de recul. C'est dû aux limiteurs qui heurtent le bois avant que les gouges ne l'entament. Pour atténuer le choc, les maillons entraîneurs sont équipés de crochets qui agrippent le bois avant le contact des limiteurs.

Frein de chaîne
Situé sur la poignée avant, ce puissant dispositif de sécurité stoppe immédiatement la chaîne en cas de rebond, évitant ainsi les blessures aux mains.

4 Sécurité et entretien

L'utilisation de la tronçonneuse requiert un équipement adapté et de la prudence.


Protections à prévoir

Casque à visière, protège-oreilles, gants de travail antidérapants, chaussures de sécurité, vêtements ajustés munis de renforts anti-coupure.


Précautions d'usage

Premiers gestes : lire attentivement le manuel d'utilisation.

  • vérifier le serrage des écrous du carter,
  • que le frein de chaîne est activé,
  • la propreté des poignées et manettes (sans huile ni résine).

Avant la mise en route : éloigner de 15 m au moins les enfants, les animaux de compagnie et toute personne non équipée pour le travail.



En pratique : ne jamais démarrer la tronçonneuse avec la chaîne engagée dans une coupe.

  • Pas d'échelle ou d'escabeau instable (dangereux).
  • Toujours bien assurer sa position, campé sur ses deux pieds.
  • Ne jamais couper le bois plus haut que ses épaules.
  • Ne jamais placer au sol la machine en marche.
  • Faire une pose de temps à autre pour éviter une perte de vigilance...


Entretien

Le guide :

  • nettoyer la gorge,
  • éliminer les bavures à l'aide d'une petite lime plate,
  • bien nettoyer les orifices de graissage,
  • retourner régulièrement le guide car la partie supérieure s'use plus vite que le reste.

La chaîne :

  • contrôler régulièrement sa tension, le graissage et l'affûtage.
  • l'affûtage est un exercice délicat. Si l'on n'en maîtrise pas la technique, des démonstrations sont possibles en magasin.

Bon à savoir : Ne jamais fumer à côté d'une tronçonneuse thermique que ce soit pendant le travail, son remplissage ou son entretien.