Idées et conseils / Construction - Menuiserie

Récupération eau

Bien choisir sa gouttière

En zinc, PVC, aluminium ou cuivre, les gouttières recueillent l'eau au bas des toits avant de l'évacuer via les descentes. L'eau rejoint ensuite les collecteurs d'un réseau public ou vers des réservoirs de récupération d'eau de pluie. Mise à disposition par une pompe électrique, l'eau ainsi stockée permet d'arroser le jardin, de laver terrasse et voitures...

1 Ce qu'il faut savoir et prévoir


Zoom338

Pluviométrie

La capacité des gouttières dépend en premier lieu du niveau de précipitations annuel, voire aussi de leur caractère (plus brutal dans le Sud que dans le Nord par exemple).


Surface de toiture desservie

C'est essentiel pour déterminer le développement, la section et la pente des gouttières, ainsi que le nombre et le diamètre des descentes.

Moins de 35 m² (véranda, auvent, abri de jardin) : gouttière de 16 cm et descente Ø 50-60 mm.

De 35 à 80 m² (maison, garage) : gouttière de 25 cm et une (ou deux) descente Ø 80 mm.

Au-delà de 80 m² (grande maison, hangar...) : gouttière de 33 cm et une (ou plusieurs) descentes Ø 100 mm.


Développement

Il correspond à la largeur de la feuille de métal qui sert à fabriquer une gouttière. Ainsi une « gouttière de 16 » provient d'une feuille de 16 cm de large. Cela vaut aussi pour les gouttières en PVC.

Bon à savoir : La section d'une gouttière est déterminante par sa courbe et sa forme, pour calculer le volume d'eau qui peut transiter par la gouttière. Elle est exprimée en cm².


Zoom338

Pente

Un bon écoulement exige une pente de 5 à 20 mm/m². Cette pente est en principe unique pour une même gouttière jusqu'à 12 m de long. Au-delà, selon la région et la surface de toiture (quantité d'eau à évacuer), la pente est double : soit en direction du centre (une seule descente) soit en direction des extrémités (deux descentes).

2 Matériaux


Zinc

Il reste largement utilisé en raison de son caractère traditionnel. D'une durée de vie moyenne de 30 ans, ce matériau résiste assez bien à l'oxydation mais moins bien l'air marin et aux pollutions oxydantes. Mise en oeuvre et réparation exigent soin et savoir-faire.

Bon à savoir : Suite aux variations de température, une gouttière s'allonge ou se rétracte. Ces mouvements sont compensés par des raccords de jonction. Pour éviter la déformation de l'ensemble et plus d'étanchéité.


PVC

Économique, simple à poser (par collage) ou à réparer, il ne craint pas la corrosion et il est peu sensible aux intempéries, sauf au grand froid. Sa durée de vie moyenne est de 15 ans.

Bon à savoir : Préférer les gouttières disposant d'un avis technique du CSTB.


Aluminium laqué

Plus malléable que le zinc, ce matériau est aussi plus résistant au froid et au vieillissement. Disponible en plusieurs teintes, il est moins sujet à la dilatation, ce qui lui assure une longévité de 20 ans ou plus.


Cuivre

Malléable, il adopte n'importe quel profil (demi-rond, nantais, carré...) et se patine avec le temps. Il résiste aux climats rigoureux et à la corrosion, d'où une longévité de plus de 50 ans. Il est principalement employé dans l'Est de la France.

3 Styles et profils


Demi-ronde

Son profil est à la fois le plus répandu et le plus efficace sur le plan hydraulique.
Il est donc moins sujet à l'encrassement.

Bon à savoir : Une gouttière se choisit en fonction du style de la couverture, de la façade et de la région où elle sera posée


Carrée

Contemporaine par excellence, son profil à angles droits a pour inconvénient de retenir plus facilement les saletés.


Ovoïde (carré à profil en corniche)

Dérivé du profil carré, il s'inspire des corniches qui agrémentent les façades de l'architecture classique et néoclassique. Il se raccorde aussi bien à des descentes assorties ou rondes.


Pendante ou demi-ronde

Cette gouttière repose sur des crochets de même forme. C'est la plus simple à mettre en oeuvre et aussi la plus classique dans le Nord, en Ile-de-France ainsi que dans les régions Sud-Est, Sud-Ouest et Est.

Bon à savoir : Fixés sur chaque chevron (ou sur le bandeau de la couverture), ce sont les crochets qui donnent sa pente à une gouttière pendante.


Havraise

Profil qui rappelle un peu celui des gouttières pendantes demi-rondes, mais elle est intégrée à la couverture. Elle repose pour sur une bande de doublis (en zinc) en bas de pente.


Nantaise

Proche de la gouttière havraise, elle s'en distingue par son profil à angle droit.

Bon à savoir : Suspendue ou intégrée à la couverture, la gouttière se différencie du chéneau qui, lui, repose en principe sur un support plan (corniche, planche d'égout...). Cependant il arrive que le terme « chéneau » s'emploie pour distinguer une gouttière de sa descente.

4 Composition de la gouttière


Zoom338

Équipement de la gouttière

Angle, collier, coude, crapaudine, crochet, culotte ou jambonneau, dauphin, descente, jonction, manchon, moignon, naissance, réduction, talon...

5 Accessoires


Stop-feuilles

Mis en oeuvre sur toute la longueur d'une gouttière, il facilite son nettoyage annuel. Kit avec clips, adaptable à tout type de gouttière.


Filet antifeuilles

Identique par sa fonction au stop-feuilles, ce produit est maintenu par des clips galbés emboîtés sur le bord de la gouttière.


Colle

Spécifique pour l'assemblage des gouttières et descentes en PVC.